AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une cachette un peu trop fraîche (ANIMALS #7)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 6



MessageSujet: Une cachette un peu trop fraîche (ANIMALS #7)    Lun 15 Oct - 8:42

Il grelotte de froid, soufflant dans ses mains comme si cela représentait une chance de le réchauffer. Damn, pourquoi s'était-il caché dans un endroit aussi con ? à tout le coups il serait mort de froid avant que quelqu'un n'arrive à le trouver. Remarque, tant mieux, ce serait bien fait pour cet bande d'imbécile qui l'avaient condamné sans lui laissé une chance; tout ça parce que son masque ne leur revenait pas ? "Ils méritent tous de mourir !" susurre-t-il entre ses dents qu'il tente d'empêcher de s'entrechoquer. Trop tard pour changer de cachette, à tout les coups il croiserait l'un de ses malades en chemin qui lui ferait je ne sait quoi pour avoir une fichue immunité !

Blottit derrière la porte, un seul petit hublot lui permet, lorsqu'il se lève, d'apercevoir l'extérieur. Sa respiration se transforme en long souffle de fumée blanche tant la température est basse ici. Mais la porte est solide, même si quelque venait à le trouver, il avait une chance de le retenir ! Des bruits de pas commencent à se faire entendre, le compteur doit être arrivé à zéro ! S'il ne fait pas de bruit personne ne pensera à le chercher ici ! Et si personne ne le trouve il pourra peut-être rester en vie et tous les tuer qui sait ? héhéhé oui, oui c'est ce qu'il va faire, bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 9



MessageSujet: Re: Une cachette un peu trop fraîche (ANIMALS #7)    Lun 15 Oct - 16:37

Un soupir. La traque est enfin lancée. La première de cette courte saison de chasse. Le chimpanzé a été désigné par la majorité des personnes présentes, il a pris la fuite pour se cacher. Où ? Étrangement, j'espère qu'il est bien planqué. Vous êtes neuf contre lui, après tout. Neuf à vouloir le débusquer, neuf animaux, prêts à tuer pour une nuit de plus en vie. Neuf. Encore un peu figé sur ma chaise, je finis par en décrocher. Quelques uns sont déjà partis, très rapides. A mon tour, je me lève, coiffé du masque de tigre. Alors, où est passé l'agneau, qu'on en finisse, et vite. Curieusement, je n'ai pas tellement envie de l'attraper. Certainement car j'ai encore du mal à me faire à l'idée que pour survivre, on va devoir se bouffer les uns les autres. Enfin, si je dois faire ça pour eux, ceux qui m'attendent dehors. Si je dois faire ça pour protéger ceux auxquels je tiens le plus... Bien sûr, je vais le faire. D'ailleurs, je ne tarde pas. Les bruits de pas raisonnant au loin, je décide de prendre une direction plus ou moins opposée à celle généralement choisie. Après tout, il n'est peut-être pas aux ruines ? Et puis, il y a déjà du monde là-bas, inutile d'être à neuf sur la même zone. Une main longeant le mur du couloir, j'avance, d'un pas incertain. Vers quoi ? Je n'en sais trop rien. Vers les lieux un peu trop déserts, un peu trop calmes.

Le bout du couloir, la chambre froide. Quel idiot irait se cacher ici, franchement ? Cette pièce est complètement glacée, et les risques de mourir de froid sont plutôt important... Il faut vraiment être le dernier des abrutis, pour se risquer à une telle planque. Enfin, dans la précipitation, les gens sont capables de tout et n'importe quoi, alors, autant vérifier. Planté juste devant la porte, je regarde par le hublot. Une pièce grise, blanche. Une pièce froide. Les mains glissent sur la paroi glacée, jusqu'à venir trouver la poignet. Hésitant un peu sur le coup, je finis par appuyer. La lourde porte se déverrouille, le bâtant se renverse sur l'intérieur, et j'entre. L'air glacé vient souffler dans mon cou, le froid traverse l'uniforme sans mal. Je me pince les lèvres pour me retenir de claquer des dents. Putain qu'il fait froid. Je laisse mes mains glisser dans mes poches, et j'avance, ne fermant pas la porte. C'est vrai que se retrouver bloqué ici, ce serait vraiment c*n. Vérifiant donc que la porte ne se referme pas seule, je me retournes donc. Le chimpanzé se dessine contre le mur grisâtre. Et je le vois. Merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 6



MessageSujet: Re: Une cachette un peu trop fraîche (ANIMALS #7)    Mar 16 Oct - 8:58

Il ne voit rien avec ce masque qui lui couvre tout le visage, il n'entend pas bien, il étouffe ! il déteste ce truc, voudrait se l'arracher de la tête bien vite et puis comme ça personne ne viendrait l'embêter, personne ne saurait qui il est, ils ont tous voté contre lui sans savoir quelque chose d'aussi banal ! Oh non non nonononon quelqu'un approche ! il se plaque contre le mur à côté de la porte, cherchant du regarde de quoi se défendre. Il n'y a qu'une chaise, une banale chaise en plastique pliante comme on en trouve dans les magasins à rabais, on ne peut pas dire qu'il s'agisse là d'une arme de destruction massive, mais s'il tapait fort il pourrait au moins assommer son assaillant. Attrapant l'objet de ses deux mains, son coeur bat la chamade dans sa poitrine, sa respiration rauque assèche sa gorge; il déglutit péniblement.

La poignée de la porte tourne, il reste les yeux braqués dessus, bloque sa respiration, transit de peur et de froid. La chaise encore brandie au dessus de son épaules, il attend le moment propice. L'intrus est entré. Merde, c'est un homme, il aurait préféré une femme, s'aurait été plus facile de lui fracasser son sale petit crâne. Le tigre ! c'est le tigre, c'est le sale connard qui a voté contre lui, c'est sa faute !! "Espèce d'enfoiré c'est ta faute tout ça !!" Dans un râle il fond sur lui, prêt à abattre son "arme", mais son pied dérape, lui faisant perdre l'équilibre alors qu'il s'écroule lourdement au sol. Une flaque d'eau gelée, une foutue plaque de verglas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 9



MessageSujet: Re: Une cachette un peu trop fraîche (ANIMALS #7)    Mar 16 Oct - 19:34

Et voilà comme en une fraction de seconde, une vie peut basculer. C'est complètement stupide, en y repensant. Quelques minutes pour se cacher, pas une de plus, pas une de moins. Une cachette qui va déterminer si oui ou non, vous allez survivre. C'est horrible, sadique, inhumain. C'est le reflet du gouvernement. J'aperçois d'ailleurs le reflet du masque de tigre dans le hublot. C'est bien beau, tout ça... Mais qu'en adviendra-t-il si je dois le tuer lui ? Si je dois la tuer elle ? Qu'est-ce qu'il restera de moi, au final ? Je n'en sais rien, strictement rien. Je ne suis rien de plus qu'un animal. Je ne suis rien de plus que tous les autres. Je ne suis rien de plus que ce qu'ils veulent de moi : un jouet, un pantin entre leurs mains. Pourtant, je ne veux pas mourir objet, je ne veux pas mourir avec cette dernière image, de marionnette des cols blancs.

Je pousse la porte, j'entre. Il fait froid, tellement froid qu'un frisson remonte le long de mon échine. Je serre les dents pour éviter à ces dernières de s'entre-choquer, et à pas lents, je rentre dans la pièce gelée. Tout est gris, d'un blanc un cassé. Tout est trop uniforme à mon goût. Vérifiant que ce piège ne se referme pas sur moi, je me retourne, vérifiant que la porte reste un minimum entre-ouverte. Et merde. C'est lui, c'est le chimpanzé. Forcément, il fallait que cela tombe sur moi. Forcément, il fallait que le babouin soit assez con pour venir se planquer ici. Mes yeux s'écarquillent, derrière mon masque, et je me fige. Je ne sais pas si cette excitation vient de la peur, de la peine, de la honte, de la joie, de l'adrénaline qui parcourt mes veines. Je ne sais pas ce que je dois en penser. Je suis un monstre, je suis un animal. La main figée dans la poche, prête à appuyer sur le petit bouton de la télécommande, je fais un pas en arrière. "Espèce d'enfoiré c'est ta faute tout ça !!" Cet abruti s'apprête à m'envoyer un coup de chaise dans la tête. Pauvre con. Il dérape, et s'étale de tout son long. Totalement neutre, quoique légèrement paralysé par le froid et le doute, je le regarde. De ma faute ? Non, je ne crois pas non. Enfin, sa mort, il ne l'aura pas volé : il vient à peine de tenter de me mettre un coup de chaise. Qui sait ce qu'il aurait fait par la suite ? M'abandonner, et me laisser crever de froid ici. Et puis, ce n'est pas le moment d'avoir des remords. Qu'est-ce qu'il a bien pu faire, pour finir en taule ? Il a peut-être tué quelqu'un, comme il aurait pu tuer quelqu'un qui m'était proche. Elle, lui, eux. Non, ce n'est pas le moment d'avoir des remords. Hésitant encore un peu, je reprends. "C'est de ta faute, si tu te retrouves ici. Désolé mon gars, vraiment, désolé. Je ne sais pas qui tu es, mais au final, ça n'a plus d'importance. Il y a des gens que je dois protéger. Il y a des gens pour qui je dois me battre. Navré." Sans un mot de plus, je presse le bouton de la télécommande, encore dans ma poche. Je fais doucement un pas en arrière, puis deux. Je prends un peu de recul. Je viens de condamner un homme. Respire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 6



MessageSujet: Re: Une cachette un peu trop fraîche (ANIMALS #7)    Mer 17 Oct - 9:32

Un grognement rauque s'échappe de ses lèvres alors qu'il se redresse lentement, sonné par sa chute. Merde ! il a foiré son coup, maintenant ce salopard de tigre va le tuer. En plus, cet idiot lui sort un discours moralisateur comme quoi il a mérité d'être là. Et puis quoi encore ??! lui aussi il a été envoyé ici il mérite donc sans doute tout autant que lui ce sort ! "Désolé mon cul ! sale collabo t'as pas l'air désolé !" la rage, le désespoir et la détresse déformaient sa voix, devenant criarde. Ses yeux fous se tournèrent vers les mains de l’homme, celle qu'il enfourne dans sa poche. C'est quoi, une arme ? Non, seul le bruit d'un bouton de plastique qui s'enfonce cliquette et résonne dans la pièce vide. Et c'est tout.

"Et alors quoi ??" il vérifie son torse, ses jambe, constatant qu'il n'y a rien. La bonne blague !! tout ça c'est bidon, il en était sur !! Il n'a rien, il n'est pas mort, il n'est pas mort !! "Hahaha c'est de la merde ton truc ! je suis toujours là !!" articule-t-il d'un rire de fou, toussant un peu dans son masque. "T"aurais mieux fait d'emmener une vraie arme parce que…" nouvelle quinte de toux, il grommelle, ce masque est tellement inconfortable… il a chaud. "Parce que tu en aurais eu besoin !" sa respiration devient gutturale, douloureuse, il relève un regard hagard sur l'homme au masque de tigre, ouvrant les lèvres comme pour parler mais rien n'en sortit. Titubant, il tente de se raccrocher à l'homme en vain, s'écroulant sur le col, inerte.

Dans un chuintement strident, une voix féminine, celle de Zara, résonne dans tout le manoir via haut parleur :

"Félicitation Animals n°7 vous avez gagné l'indemnité pour cette nuit. Chers participants, le jugement a été rendu ! Vous avez à présent tous quartier libre jusqu'à cette nuit. Très bonne journée !"

ANIMALS#9
MASQUE DE SINGE
Connor Berry
DÉCÉDÉ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 9



MessageSujet: Re: Une cachette un peu trop fraîche (ANIMALS #7)    Dim 21 Oct - 16:45

Qu'est-ce qu'il en a à faire, de cette connerie de discours moralisateur, hein ? il n'en a strictement rien à s'couer, puisqu'il sait qu'il va crever ici, maintenant, par ma faute. Ma faute. Allez, je ne dois pas y penser, après tout. Cet abruti s'est étalé de tout son long. C'est bien. C'était pitoyable et bien loin d'être brillant, cette tentative de m'assommer à coup de chaise pliable. Il a le mérite d'avoir essayé, au moins. "Désolé mon cul ! sale collabo t'as pas l'air désolé !" Il me crierait presque dessus, et je serre les dents. Non, ce n'est pas vrai, je ne suis pas un collabo. Et puis, lui, qu'est-ce qu'il aurait fait hein ? Il n'aurait pas hésité à me tuer non plus, donc ça se passe de commentaire. Non, c'est vrai que je n'ai pas l'air tant désolé. Même pas derrière mon masque. D'un côté, je me dois de rester impassible : ce n'est que le début de cette longue série de meurtres. Discrètement, j'appuie sur le bouton. C'est fini. Tout est fini.

"Et alors quoi ??" Je le regarde s'agiter en silence. Étrange, il ne s'est rien passé. Je décide de ne pas m'acharner sur le bouton de la télécommande, je préfère regarder ce qui nous attend. "Hahaha c'est de la merde ton truc ! je suis toujours là !!" Je fronce les sourcils derrière mon masque. C'est quoi cette histoire ? C'était un piège, un truc dans le genre ? Je ne comprends pas, je ne comprends plus. Je fais tranquillement un pas en arrière, prudent. Il rit, complètement fou. Il commence à tousser, étrange. T"aurais mieux fait d'emmener une vraie arme parce que…" Il tousse, à nouveau. Je penche un peu la tête vers l'avant, comme si je cherchais à mieux entendre le son déformé de sa voix. "Parce que tu en aurais eu besoin !" Il tousse, et il n'arrive même plus à respirer. Il est en train de crever sous mes yeux. Qu'est-ce que je peux faire ? Rien. C'est la fin pour lui. La fin de sa partie. Il tente de s'agripper à mes vêtements, j'esquisse un mouvement de recul, et il s'écrase par terre, inerte. Froid. Pâle. Mort. J'écarquille les yeux, le détaillant, et une voix stridente prend le relais. Félicitation Animals n°7 vous avez gagné l'indemnité pour cette nuit. Chers participants, le jugement a été rendu ! Vous avez à présent tous quartier libre jusqu'à cette nuit. Très bonne journée !" Pas mal. J'ai gagné une nuit tranquille. Je déglutis péniblement, j'ai tué un homme. J'ai tué un homme. A reculons je sors de la chambre froide, ayant perdu toutes mes couleurs. Ce n'est que le premier sacrifice. Le premier, et c'est déjà bien trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une cachette un peu trop fraîche (ANIMALS #7)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Une cachette un peu trop fraîche (ANIMALS #7)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?
» FIDJI canichou abricot 17 ans abandonné car trop vieux (76)
» [Foret] Cette chasse est gardée et il y a un prédateur de trop ici... [PV: Len Tsukimori & Lena Carter]
» un site ke trop crampant XD
» Jeux vraiment trop drole!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANIMALS ::  :: Animals :: Le manoir :: Chambre froide :: Archives anciens jours :: Jour 1-