AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre du troisième type ▬ Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarCitizens

Date d'inscription : 08/07/2012
Messages : 50



MessageSujet: Rencontre du troisième type ▬ Nate   Dim 16 Sep - 18:43

Cette nuit-là, Indiana rentrait chez elle après son émission de radio. Non, en vérité, elle avait fait ce qui s’appelle un long détour comme à son habitude, histoire de repérer l’un ou l’autre détail louche. D’habitude, il n’y avait rien de vraiment palpitant et ce, même du côté du faubourg alors qu’il y a pourtant tout un tas de légendes urbaines qui parlent de cet endroit. Mais il faut croire que cette nuit n’était pas comme les autres car en y regardant de plus près et en direction de la forêt on pouvait apercevoir comme une lumière qui clignote. Pas comme des clignotants non, c’était beaucoup plus long que ça, avec un intervalle de cinquante-six secondes exactement, la jeune femme avait compté par trois fois déjà. Bien entendu, elle était tout à fait persuadée qu’il s’agissait là d’une manifestation extraterrestres, et peut-être même qu’ils savaient très bien qu’elle passait par là presque toutes les nuits et qu’ils essayaient de lui faire passer un message. Qui sait ce qu’ils avaient fait sur elle lorsqu’ils l’avaient enlevée il y a des années de cela ? Elle était même presque sûre que c’était ça, et puis elle ne pouvait pas se tromper, ça ne pouvait rien être d’autre car cette lumière était bien trop blanche, c’est bien comme ça que l’on décrit les rencontres de ce type dans les livres !

Le problème, c’est qu’il se faisait tard et qu’il y avait tout un tas de prisonniers pas très loin. Effectivement, ils étaient tous enfermés dans leur prison sur cette île mais imaginez que l’un d’eux ce soit évadé. Qu’il s’agisse d’un assassin…c’est sûr qu’elle pourrait toujours jouer de sa petite notoriété, peut-être même qu’elle tomberait sur l’un de ses auditeurs, ça pourrait être drôle ! Jusqu’au moment où il ressortirait le rasoir avec lequel il s’était évadé de sa poche et lui tranche la gorge, oui d’accord.
Bon et bien il ne lui restait qu’une chose à faire : appeler quelqu’un ! Mais pas n’importe qui, il fallait quelqu’un d’assez téméraire, ce qui réduisait déjà grandement les possibilités. Indiana pouvait toujours appeler Nate, ce type un peu lourd mais sympa au fond. Celui qui l’avait prise pour l’Expérience. En plus, ça serait l’occasion de lui rabattre le caquet, à lui qui ne croyait pas le moins du monde à ses théories. Mais la question était : viendrait-il si elle lui donnait la véritable raison ? Probablement pas, il préférerait l’envoyer bouler en lui disant que ça n’existait pas « ces trucs ». Oh oui, il y a fort à parier que les petits hommes verts – d’ailleurs, l’étaient-ils vraiment ? Elle n’en avait aucun souvenir- étaient ravis d’entendre parler d’eux de la sorte. Mais bon tant pis hein, ça s’était son problème !

La jeune femme attrapa son téléphone portable dans la poche de son sac et composa le numéro de Saint Thomas.

    « Nate ! Salut, c’est Indiana ! Dis, t’aurais quelques minutes à m’accorder ? Y a un type bizarre qui m’a appelée à la radio un peu plus tôt et depuis je flippe, j’ai l’impression de voir pleins de trucs bizarres…hein ? Non, je ne vois pas des gens qui sont morts…tu délires ?! Soit, je serais plus rassurée si t’étais là. Tu veux bien venir ? S’il te plait ! »


Et dire que ça lui était venu tout seul ! Avec ça, elle était sûre qu’il allait rappliquer, d’ailleurs, c’est ce qu’il lui avait dit avant qu’elle ne raccroche. En revanche, il avait l’air un peu torché et elle espérait que ça ne serait qu’un peu, parce que sinon, il serait bien fichu de tout mettre sur le compte d’une hallucination. Ca serait quand même bête.
Son portable se mit à sonner, elle avait oublié de lui dire où elle se trouvait, ça commençait bien ! Indiana lui donna l’information en vitesse et raccrocha une nouvelle fois. Il ne lui restait plus qu’à attendre Nate. Elle croisa les doigts pour qu’il ne mette pas trop de temps non plus, il ne faudrait surtout pas que ça s’arrête entre-temps !

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarCitizens

Date d'inscription : 08/07/2012
Messages : 121



Who am i ?
Groupe: Citizens
Relationship:

MessageSujet: Re: Rencontre du troisième type ▬ Nate   Sam 22 Sep - 20:03

« S’lut Nay.
— Hon…
— Tu t’es levé du pied gauche ?
— Gueule de bois…
— Je m’en doutais, c’est pour ça que je t’ai préparé le petit déj. »
Noah me désigne un verre d’irish qui m’attend, trônant glorieusement sur la table basse du salon. Je m’étire comme un chat, souriant.
« Heureusement que t’es là. »
C’est vrai, il n’y a que lui pour penser à me faire un petit déj au whisky à sept heures du soir un lendemain de cuite. Et après tout, j’en aurais fait autant pour lui.
« Et toi ? Comment tu te sens ?
— Oh bah tu sais… Après une bonne séance d’exercice, moi je pète toujours la forme !
— Même pas un petit mal de cheveux ?
— … Si, un peu quand même. »
Je lui tends mon verre après en avoir pris une gorgée. Il se laisse donner la becquée. Je suis bien tenté de lui renverser le contenu au visage, mais je me ravise.
« Je sais à quoi tu penses… me dit-il.
— Je sais que tu sais, » réponds-je goguenard.
Je m’assois à côté de lui sur le canapé, croisant mes jambes sur la table basse.
« Y’a quoi à la télé ? »




« Nay ?
— Hon…
— Nay !
— Mékeskya ?
— D’abord tu ronfles.
— … Et ?
— Et ensuite, ton téléphone sonne. »
Ah oui, tiens, c’est vrai. J’entends la sonnerie derrière le bruit du nanar dont le son pète dans poste de télé et devant lequel je me suis sans surprise endormi pour cuver mon whisky.
« Passe le moi, demandé-je à Noah d’une voix pâteuse.
— Démerde-toi.
— Sale con. »
J’entrouvre mes yeux gonflés et cherche, la vision floue, mon téléphone, me fiant à la provenance du son. Je tâtonne sur la table basse et mets finalement la main dessus.
« Allô ?
— Bililililip !
— Merde ! »
Cette fois, j’appuie sur le bon bouton avant de reporter le téléphone à mon oreille.
« Allô ?
— Nate !
— Euh… J’crois. Oui.
— Salut, c’est Indiana !
— Ah, salut ! »
Oula, je sais pas si je suis assez réveillé pour gérer la Dee Dee nationale, moi !
« Dis, t’aurais quelques minutes à m’accorder ?
— Euh… ça dépend, dis toujours.
— Y a un type bizarre qui m’a appelée à la radio un peu plus tôt et depuis je flippe, j’ai l’impression de voir pleins de trucs bizarres…
— C’est sûrement ton euh… ton sixième sens qui s’allume.
— Hein ? Non, je ne vois pas des gens qui sont morts… tu délires ?!
— Ben pas loin, j’ai l’impression…
— Soit, je serais plus rassurée si t’étais là.
— Dee Dee…
— Tu veux bien venir ? S’il te plaît ! »
Je me redresse dans le canapé, poussant un long soupir, et me tiens l’arrête du nez entre deux doigts.
« Bon… D’accord, j’arrive.
— Clic. »
Clic ? Comment ça, clic ? Mais… elle a raccroché, cette allumée ! Et sans même me dire où elle était !
« Elle me fatigue, j’te jure…
— Tu t’y colles tout seul, grand. Moi j’ai du whisky à cuver !
— Parce que moi pas, peut-être ?
— C’est toi qu’elle a appelé, pas moi.
— Mais c’est pareil !
— Je ne t’entends paaaas ! »
Je donne un coup de pied à Noah avant de me relever, sentant le plancher tanguer sous mes pieds. Je rappelle Indiana et lui demande où je dois la retrouver. Elle me répond sans même relever son oubli et raccroche aussitôt. D’accord, elle a l’air en forme. Moi en revanche…
« Noah, il reste du whisky ? »




Après deux trois zigzags, la voiture se stoppe après un long crissement de freins. Je coupe le moteur, j’ouvre la porte, mets un pied sur le bitume… et dois me rattraper à la portière, manquant de perdre l’équilibre en me redressant. Mon poids ainsi porté sur la voiture la fait avancer de quelques centimètres. Ah bordel ! J’ai oublié le frein à main ! Je plonge alors tête la première à l’intérieur et me jette sur le manche pour le tirer vers le haut ; la voiture s’immobilise enfin.
Je m’extirpe du véhicule, mon postérieur s’agitant avec beaucoup de grâce. Je me redresse enfin et referme la porte avant de m’éloigner… et de faire demi-tour, pour verrouiller ma caisse. Voilà, maintenant je peux y aller. Enfin, essayer. J’avance pas vraiment en ligne droite, faut le dire. Elle a dit qu’elle m’attendait où déjà ? Ah oui, sur le parking — bon, j’y suis. Et dans sa voiture… Mais putain, c’est laquelle ? Non parce que, j’en vois quatre là. Toutes pareilles d’ailleurs… C’est une convention ? Bon, ben je vais regarder dans les quatre alors, tant pis. J’avance tant bien que mal vers la première. Purée, ça tangue ! Et v’là les voitures qui dansent maintenant ! J’ai pas le cul sorti des ronces, moi. Je veux m’appuyer sur le toit de la voiture… mais mon bras traverse la tôle.
« AAAH ! VOITURE FANTÔME ! VOITURE FANTÔME ! »

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

« The days are bright and filled with pain. Enclose me in your gentle rain. The time you ran was too insane, We'll meet again, we'll meet again. Oh tell me where your freedom lies, The streets are fields that never die. Deliver me from reasons why You'd rather cry, I'd rather fly. »
O Brother
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarCitizens

Date d'inscription : 08/07/2012
Messages : 50



MessageSujet: Re: Rencontre du troisième type ▬ Nate   Jeu 27 Sep - 12:36

Mais qu’est-ce qu’il fabrique ce type ? Bon d’accord, ce n’était pas la porte à côté non plus mais bon, elle ne l’appelait pas de Denver ou de Los Angeles, alors il aurait pu arriver plus vite, non ? Quoique, il avait quand même l’air assez bizarre au téléphone et Indiana se demandait soudain si elle avait bien fait de l’appeler. Elle aurait peut-être dû appeler quelqu’un d’autre, mais personne ne l’aurait crue et peut-être même que personne d’autre ne serait venu, alors bon…mais à tous les coups, le phénomène allait cesser et il se sera déplacé pour rien ! Bah tant pis, c’était son carburant, après tout…mais ça serait quand même bête de rater ça ! La jeune femme se demanda même si elle ne devrait pas y aller sans l’attendre, parce qu’elle s’en voudrait pour toujours si elle ratait ça !

Elle était sur le point de sortir de sa voiture et de partir toute seule à la recherche dudit extraterrestre tout en prenant bien garde de ne pas tomber sur un évadé de la prison quand un bruit retentissant attira son attention. Qu’est-ce que ceci ? Un nouveau langage extraterrestre qu’elle ne connaissait pas encore ? Ou tout simplement un langage de bourré qu’elle ne connaissait pas mieux pour la cause ! Et ces cris stridents n’émanaient de personne d’autre que de Nate lui-même. Voiture fantôme ? Mais de quoi est-ce qu’il parlait ? Indiana sortit alors de sa voiture et alla à sa rencontre. Il n’était pas sérieux, y avait que sa voiture et elle et la sienne sur ce parking…

    « Qu’est-ce que tu racontes ? Wow t’as pas l’air en super état, ça va ? »


Pas qu’elle s’en soucie mais s’il croyait qu’il l’avait rêvé le lendemain, ben ça ne l’arrangeait pas, forcément ! Sans perdre plus de temps, elle le prit par le bras, le fit un peu tourner dans la bonne direction et tendit le bras vers la lumière que l’on pouvait toujours apercevoir, bien brillante.

    « Tu vois ! Y a des gens bizarres là-bas, j’ai l’impression qu’ils m’espionnent… »


Alors oui et dans le genre, on pouvait aussi faire bien plus convaincant ! Après avoir dit ça, Nate la croirait encore plus folle que ce qu’il ne croyait déjà, alors autant lui dire la vraie raison de sa venue ici !

    « Bon en fait, je t’ai dit que j’avais peur à cause d’un appel louche à la radio, mais en fait c’est pas vrai, c’est juste que je suis sûre que ça, ce n’est pas humain ! Et toi aussi tu l’es, au fond de toi ! Donc on va aller voir d’où ça provient et si ça n’est pas humain comme je le dis, tu seras bien obligé de croire en l’existence des petits hommes verts, bon allez on y va, sinon ça va s’éteindre ! »


Si elle lui avait demandé s’il voulait bien y aller avec elle, il lui aurait sûrement répondu non, donc c’est pour ça qu’elle ne demanda rien et qu’elle l’emmena de force vers les bois, il ne leur restait plus qu’à suivre la lumière ! Comme les morts…mais mieux valait ne pas penser à ça !

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre du troisième type ▬ Nate   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre du troisième type ▬ Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ce type d'insécurité pourrait être l’œuvre d’un groupe ...
» épée de type normande
» taille des socles et type de socles
» Fiche-type de demande de rp
» BENJI TYPE BICHON MALTAIS 5 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANIMALS ::  :: Faubourg :: Forêt-