AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatarAnimals

Date d'inscription : 24/05/2012
Messages : 205



Who am i ?
Groupe: Gouvernment
Relationship:

MessageSujet: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Sam 27 Oct - 11:47

animals
2ème jour - victime de l'abatteur


SALLE DES JUGEMENTS

Jour 2
Comme le jour précédent, les participants sont conviés très tôt à se rendre dans la salle de jugement. Une nouvelle victime a été désignée la veille et chacun attend de savoir son nom. L'écran de télévision tarde à s'allumer comme si la chaîne elle même prenait un malin plaisir à retarder la révélation fatidique. Après quelques secondes, la voix aiguë de Zara retentit enfin.

"Bonjour à tous mes petits Animals ! j'espère que vous avez bien dormi les amis ! Comme hier, cette journée s'annonce pleine d'actions et de rebondissements ! ( rire ) Une nouvelle victime a été désignée cette nuit, il s'agit de...


ANIMALS #2
MASQUE DE CHIEN
TRAVIS J. SINCLAIR

Maintenant, à vous de jouer ! Qui est, à votre avis, l'abatteur ? Faite attention, réfléchissez bien et... ne vous trompez pas, cela pourrait vous être fatal !"
Elle esquive un sourire plein de mystère dissimulant à peine son excitation. Elle jubile et pointe le compteur derrière elle.
"N'oubliez pas le temps, vous n'avez qu'une heure !"
L'écran s'éteint alors, laissant place à une horloge géante où s'égrainent déjà les secondes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animals.forumactif.fr
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 8



MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Sam 27 Oct - 17:56

Encore une nouvelle journée qui commence. Je me sens mal, je suis épuisé... Ces satanées crises de claustrophobie ne veulent pas me laisser tranquille, je n’arrive pas à fermer l'œil... Deux nuits que je ne dors pas, j’ignore combien de temps je vais réussir à tenir, à ce rythme là. C’est tout de même étrange, je ne m’inquiète pas du fait que je puisse mourir aujourd’hui mais bel et bien de mon incapacité à fermer l'œil. Je ne supporte pas d’être enfermé. Tout le monde a ses priorités, ses faiblesses aussi et j’ai les miennes, je l’avoue. Allez, c’est passé... Je suis toujours en vie, je dois tenir le coup. Au moins le temps de savoir qui est mort, bien que je suis sûr et certain que je n’entendrai pas l’un des noms que je redoute. Comme hier, je suis le premier installé dans la salle du jugement, ce satané masque sur mon visage. Là encore, je me sens emprisonné mais c’est légèrement plus supportable. Bref... J’attends patiemment que les autres daignent ramener leurs fesses jusque dans la pièce. Je les attends et les compte, les détaillant tous. Je ne peux retenir un léger sourire qui apparaît sous mon masque à l’entrée d’un certain détenu. Le tigre, celui qui a gagné l’immunité. Le tigre... Je n’ai pas eu l’occasion d’avoir une confirmation mais je pense savoir qui se cache sous ce masque... Il faudra que je le chope à un moment ou à un autre pour lui parler.

Lorsque tout le monde est présent, la porte se ferme. Une heure... Nous avons un peu plus de soixante minutes devant nous, avant que tout ne recommence. Je porte mon regard vers l’écran, qui tarde à s’allumer. Un léger sifflement agacé se fait entendre depuis le dessus de mon masque. Patience... Ouais, ok, c’est bon. L’autre est mort, qu’est-ce que ça changera de faire durer le suspens ? Je suis cruel pour l’autre, ce n’est pas tout à fait mon genre. Mais le passé est le passé, que peut-on y faire à présent ? Je m’inquièterai sans doute un peu plus si je craignais d’entendre un nom que je connais... Mais pas cette fois. Enfin, l’écran s’allume avant de laisser entendre la voix aiguë de la poupée du gouvernement. Bonjour ? Mauvais jour. Au revoir. Adieu. Dommage que je ne sois pas en mesure de lui faire bouffer mon poing, je suis sûr et certain que ça arrangerait sa face d’idiote d’avoir quelques dents en moins et un superbe œil au beurre noir. Ouais, je songe à la frapper. Il n’y a pas de galanterie qui tienne avec les personnes qui prennent plaisir à nous pousser à nous entre-tuer. Alors, qui se cache sous le masque de chien ? Travis Sinclair. Ce nom éveil un certain écho dans ma mémoire, je connais son nom pour avoir été dans la liste mais... Personnellement, je ne le connais pas. Je baisse le regard quelques secondes... Un de moins... Bon sang, quelle saleté de jeu !

Qui est l’abatteur ? Pas moi. Elle est drôle... Je sais qu’il nous reste une heure. Soixante minutes, un peu moins même à présent. Je regarde les secondes s’écouler... Puis finalement je baisse une nouvelle fois les yeux sur le sol. Qui est l’abatteur... Y réfléchir... Mon regard fait le tour de la pièce, curieux. Qui ? Lui ? Ou lui ? Ou... Non, je ne dois pas réfléchir ainsi. Réfléchis un peu mon vieux, tu n’es pas un idiot, contrairement à ce que tu as régulièrement laissé croire. Tu es intelligent, tu comprends vite, bien. Seulement, dans ce genre de contexte, je suis bien peu efficace... Comment faire ? Une rébellion est-elle possible ? Je n’en sais rien... Si je la propose, ils risquent de me soupçonner. Si je leur propose de se taire, de ne désigner personne, il y en aura bien un qui ne respectera pas cette proposition et qui condamnera un autre. C’est malheureux à dire mais c’est la nature humaine. Je retiens un soupir et récupère un stylo dans une de mes poches. Stylo que je fais tourner et retourner entre mes doigts, nerveusement. Que faire ? Que dire ? Dire ??? Non, je ne vais rien dire. Je ne compte pas faire entendre ma voix, d’une parce que je n’aime pas ça, de deux parce que, de toute façon, le masque modifie les voix. Pour le moment, je préfère me taire. Je ne serai pas le premier à jeter la pierre à quelqu’un d’autre. Je peux suivre le groupe... Ou aller à leur encontre, tout dépendra de ce qu’ils choisiront. Pour le moment j’observe, j’essaye de deviner lequel est le plus nerveux, lequel semble être le plus apte à être l’abatteur... Bien que j’ai de sérieux doutes quant au fait qu’il fasse partie de nous. Mais bon, ça... Je réfléchis peut-être un peu trop parfois. J’attends de voir, me contentant de jouer avec mon stylo. Je ne suis pas spécialement nerveux mais je ne suis pas détendu pour autant. L’état d’esprit parfait pour bien réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 6



MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Dim 28 Oct - 10:25

Deuxième jour. Bien, je suis en vie. On m'a tiré du lit à l'aube, comme hier et je me suis rendu à la salle de jugement. Les autres y sont déjà, l'un d'entre eux manque, en plus des morts de la veille. Je me demande qui a été tué cette nuit. Qui se cache derrière le masque de la victime ? Un homme ? Une femme ? Qui ? L'avantage de ne pas avoir d'amis ici fait que je ne suis pas bien inquiet pour les autres. Je ne suis inquiet qu'à mon propos. J'affiche un calme incroyable, essaie de me contenir. L'effroi de hier et passé, je n'ai maintenant envie que d'une chose : gagner.
Je pense jouer comme hier : regarder les autres voter et suivre le mouvement. C'est plus sûr. En même temps, comment être sûr de la personne pour laquelle on vote ? Rien qu'hier, on a condamné un innocent qui avait pourtant l'air suspect ! Je secoue la tête et croise les bras.

"Bon, je sais pas vous, mais j'ai l'impression que ça s'annonce plus compliqué que prévu..."

Ma voix me surprend, j'ai un peu du mal à me faire à l'idée qu'elle soit trafiquée. "Pour pas que l'on se reconnaisse". De toute manière personne ne me connait ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 12



MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Dim 28 Oct - 14:18

Hier était... Troublant. Certes c’était le passé mais on n’oublie pas si facilement du jour au lendemain. Il a cependant un peu mieux dormi et Dieu sait qu’il en avait besoin. Il avait peur pourtant, peur qu’on vienne le chercher et l’ôter à sa vie, quelque obsolète qu’elle soit. Mais il a sombré dans les bras de Morphée, car après tout tant qu’à venir le tuer, autant qu’il dorme et ne s’en rende pas compte. Le matin vient sans qu’il s’en rende compte et il est presque plus étonné que soulagé de se lever. Il contemple ses mains, sa peau sombre, ses tatouages. Rien n’a changé, ce n’est pas un piège. Il jette un regard vers la porte. Qu’est-ce qui l’attend de l’autre côté ? Est-ce qu’elle sera morte ? Faites que ce ne soit pas le cas. D’une main tremblante il enfile son masque de loup et appuie sur la poignée pour sortir, ignorant le grincement du panneau de métal.

Assis dans la salle du jugement, il se tortille les doigts nerveusement, adressant une prière silencieuse au ciel pour qu’aucun nom connu ne s’affiche à l’écran. Et pourtant. Animals #2, Masque de Chien, Travis J. Sinclair. Ce n’est pas elle. Mais putain, Travis. Ce vieil ami, parti. Il ne reverra plus jamais son gosse. Detroit va finir par manquer de tatoueur. Il soupire, à la fois de soulagement et de désespoir. Pourquoi faut-il qu’il connaisse tant de gens dans cet abattoir ? Il serre le poing et mord machinalement un de ses doigts, soucieux de cette décision qu’il doit prendre. Il ne veut pas délibérer trop longtemps, plus vite ce sera fini mieux ce sera. Mais en un sens tu sais que quand bien même tu votes pour rester en vie, tu te damnes. C’est un crime, presque un crime de sang. Comment le Seigneur pourrait-il te pardonner ? Tu doutes déjà qu’il t’ait pardonné le premier meurtre que tu as commis, alors participer à cette mascarade... Et qui sait si derrière le masque que tu désignes ne se trouve pas ta soeur ? Tu craques.

« Merde je peux pas ! J’ai déjà condamné quelqu’un hier, comment je pourrais supporter de le faire une fois de plus ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 9



MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Dim 28 Oct - 21:51

J'ouvre les yeux, presque péniblement. Soupir mêlant soulagement, et crainte. Je savais parfaitement que je n'allais pas mourir, cette nuit. Je le savais, car j'avais gagné cette foutue immunité. Au prix d'une vie. Je n'ai pas pour autant mieux dormi, car si moi je me savais sûr, je ne savais pas ce qu'il en serait d'eux. Eux deux. Juste eux deux. Que le Monsieur existe là-haut ou pas, je ne désire qu'une chose : qu'ils soient sains et saufs. Ce matin. Et demain matin. Et après demain encore. Et j'ai tellement peur de comprendre... Peur de comprendre qu'on a pas toujours ce que l'on veut, dans la vie. Je glisse le bout de mes doigts sur mes paupières, redessinant au passage la forme des yeux. Rien que par ce simple geste, je devine à quel point mon regard est creusé. Je suis fatigué, rongé par la crainte. Un nouveau soupir, et je coiffe ce masque de tigre. Ce masque qui en deviendrait presque une seconde peau.

Arrivé dans la salle des jugements, je constate qu'on est déjà presque tous là. Et encore un de moins. Avec soulagement, je remarque que le bouc n'est pas mort. Quand est-il de l'autre, d'elle ? Je n'en sais rien, je ne l'ai pas encore reconnue. J'espère juste qu'elle aussi, se porte bien. Rapidement, la gamine et son sourire commercial illuminent l'écran, neutre, j'y porte attention. C'est le chien qui est mort. Animals numéro deux. Travis J. Sinclair. Si je le connaissais de nom, je ne sais pas ce que je dois ressentir, à l'heure qu'il est. Du soulagement ? De la peine ? De la peur. Peur d'entendre demain, le nom de l'un de ceux auxquels je tiens. Peur qu'on les désigne, aussi. Peur de la mort, tout court. Le bouc ne dit rien, ça ne m'étonne pas. La biche fait une remarque qui m'arrache un triste sourire. Et le loup, le loup lui ne veut plus condamner personne. Pas plus que moi je ne voulais condamner le singe, et pourtant, je l'ai fait. L'espace d'un instant, je me demande ce que ça ferait, si on décidait de ne pas voter. Je me demande ce qu'il se passerait, au bout de ces soixante minutes qui nous sont données.

« On l'a tous condamné. Et on s'est apparemment tous lourdement trompés. »

Je serre les dents. On a tué un innocent. On s'est trompés. On a tous un ennemi commun pourtant, et on arrive pas à mettre le doigt dessus. Peut-être car au final, il n'y a pas d'abatteur. Peut-être car au final, nous sommes l'abatteur, à nous neuf. Un jeu. Ils avaient dit que ce serait un jeu. Pas une tragédie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 8



MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Mar 30 Oct - 17:32

Je regarde, j’écoute. Je doute. Ça ne me ressemble pas de douter ainsi. Il faut que je fasse quelque chose. S’il faut que je condamne quelqu’un, je le ferai, mais tant que je n’y suis pas poussé... Je préfère éviter. Je ne veux pas prendre cette responsabilité. Et pourtant, je sens que je n’aurai pas le choix... Je me tourne vers la biche lorsqu’elle prend la parole. Plus compliqué que prévu ? Non, sang blague, tu crois ? Je retiens mes paroles, je vais éviter de me montrer trop désagréable. Trois d’entre-nous sont déjà morts, un quatrième va être désigné aujourd’hui, je pense qu’on n’y échappera pas. Le loup craque à son tour. Il ne veut pas recommencer ? Il ne veut plus condamner quelqu’un ? Mais bon sang, regardez-vous vous tous les deux ! Vous vous êtes empressés de condamner l’autre, hier, et à présent vous avez des doutes ? C’est hier qu’ils devaient venir ! Je n’ai rien à dire, malheureusement. J’ai fait de même, j’ai suivi le mouvement, j’ai été le second à condamner l’autre... Je me dégoûte mais je ne pourrai pas changer le passé. Malheureusement. Et c’est peut-être égoïste de ma part, mais je préfère que ce soit lui plutôt qu’une des personnes que je connais ici. C’est malheureux à dire mais c’est comme ça, point final.

Finalement, c’est au tour du tigre de prendre la parole. Oui, t’as raison mon vieux, on l’a tous condamné... Et on s’est tous trompés... Je retiens un soupir depuis le dessous de mon masque. C’est la triste vérité : on s’est trompé. Mais, d’un côté... Si on trouvait vraiment l’abatteur, est-ce que ces meurtres de nuit cesseraient ? J’en doute. Il faut trouver une logique à ces meurtres, il y en a toujours une. Si la souris puis le chien ont été tués dans cet ordre, il y a forcément un lien logique. Tout du moins, dans l’esprit de l’abatteur. … Ahah, je suis en train de réfléchir à la manière d’un flic à la crim’. Ironique. Je hais les flics. Tous des c*ns. Sauf mon cher frangin. Mais lui, c'est un cas à part. Il faut que je dise quelque chose, il faut que j'agisse. Mais de quelle manière ? Hé bien... Mon stylo finit par m'échapper des doigts. Cette fois je soupire et me lève, le temps d'aller le récupérer, puis je me retourne vers tout le monde... Avant de sortir mon carnet et d'inscrire quelques mots et de les montrer aux autres. On s'est trompé une fois, ça recommencera. Vous pensiez quoi ? Que ce serait facile de nous entre-tuer ? Qu'on trouverait l'abatteur du premier coup ? Non... Mais aussi longtemps que nous accepterons de jouer le jeu, des innocents mourront. Innocents de ces crimes en tout cas... La question n'est pas qui il faut condamner... Mais qu'est-ce qui nous correspond le mieux. Nous ne sommes pas des animaux mais des humains. Alors il ne faut pas agir comme de gentils moutons du gouvernement. Moi, révolutionnaire ? Plus ou moins. C'est surtout que, comme les autres doutent... Je peux bien me permettre de leur rappeler qu'on possède encore notre libre arbitre. Ensuite, je ne ferai que suivre. Mouton... Je dois bien entrer dans le moule, moi aussi... Parce que je ne tiens pas à crever.

Je laisse mon message bien visible quelques instants, le temps que tout le monde ait le temps de lire. Je dis bien tout le monde. Mon regard, depuis le dessous de mon masque, glisse vers l'un de mes compagnons d'infortune. Il est vrai que je pourrais parler, mais je ne veux pas, je n'y tiens pas. Je n'utilise ma voix qu'en tout dernier recours. Je ne l'utiliserai qu'en tout dernier recours. Et lorsque je suis certain que tout le monde a fini de lire je me détourne pour revenir m'asseoir à ma place, toujours aussi silencieux. J'attends de voir leur décision. J'attends de voir ce qui va dominer : l'instinct de survie, le côté animal, ou la raison, notre partie humaine ? Je ne suis pas psychologue ou tout autre toubib du genre, mais... J'avoue que c'est une situation intéressante à observer. Surtout que je suis quasiment certain de savoir comment ça se finira... L'Homme est le seul animal capable de tuer ses semblables par plaisir... Alors quand sa survie est en jeu, la fin est évidente. J'espère juste que ma petite "révolte" ne se retournera pas contre moi... Je les regarde alors, attendant de savoir... Attendant de voir comment ils l'ont pris, comment les choses vont tourner. Et surtout les réactions qu'ils peuvent bien avoir. Oui, j'espère bien pouvoir dénicher l'abatteur, s'il est bien parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 12



MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Mer 31 Oct - 12:49

« On l'a tous condamné. Et on s'est apparemment tous lourdement trompés. »

C'est le pire dans cette histoire. Ils vont continuer à se désigner les uns les autres et au final tuer jour après jour des innocents. Enfin innocents... Si ils sont tous ici c'est pour une raison mais je parle d'innocence dans le cas des crimes du manoir. Au fond qui dit que l'Abatteur est vraiment parmi eux et que ce n'est pas qu'une mascarade, un autre mensonge des organisateurs de cette petite sauterie ? Rien. L'abatteur pourrait être une marionnette plus puissante que vous qui n'a pas besoin de passer par l'étape du jugement. Rien ne l'empêche. Putain de gouvernement... Ils se sont trompés. Ils ont tué le singe et il n'aurait pas dû mourir. Ils se tromperont peut-être cette fois-ci aussi. Mais le bouc semble avoir une idée. Il semble d'ailleurs que le bouc soit une fille au vu de ses mains graciles et à l'entente de sa voix qui, même modifiée, reste féminine. Elle tend devant un elle un papier sur lequel elle a griffonné quelques mots. Il se penche et plisse les yeux pour lire. On s'est trompés une fois, ça recommencera. Vous pensiez quoi ? Que ce serait facile de nous entre-tuer ? Qu'on trouverait l'abatteur du premier coup ? Non... Mais aussi longtemps que nous accepterons de jouer le jeu, des innocents mourront. Innocents de ces crimes en tout cas... La question n'est pas qui il faut condamner... Mais qu'est-ce qui nous correspond le mieux. Nous ne sommes pas des animaux mais des humains. Alors il ne faut pas agir comme de gentils moutons du gouvernement. Elle a raison. Le loup la regarde. Elle n'a pas l'air bête. Peut-être qu'elle a quelque chose en tête, qui sait ? Il se mord à nouveau le doigt, réfléchissant. Et si elle avait raison ?

« Tu as une idée ? Du style voter chacun pour nous-même ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 24/05/2012
Messages : 205



Who am i ?
Groupe: Gouvernment
Relationship:

MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Ven 9 Nov - 14:57

Une voix s'élève et résonne dans la salle par les haut parleur disséminés un peu partout.

"Et bien et bien je vois qu'aucun d'entre vous ne s'est encore décidé ? il ne vous reste que 20 minutes pour faire votre choix, une fois passé ce délais, si aucun d'entre vous n'a été désigné, nous laisseront nos spectateurs décider du condamné. Mais vous n'irez pas jusque là, n'est-ce pas ?"


HRP : vous avez jusqu'à dimanche soir 20h pour désigner dans un rp court le nom de votre victime. Si personne n'est élu d'ici là nous feront voter les spectateurs pour en désigner une.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animals.forumactif.fr
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 6



MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Ven 9 Nov - 19:29

Personne ne se décide, putain. Je comptais sur eux merde !

"Mais choisissez bordel ! on a plus le temps !"

C'est plus vraiment une question d'innocence, là, ça se joue plus comme ça. Je dévisage les autres, essaie de deviner qui se cache derrière leurs masques. C'est difficile.

"De toute façon qu'est ce qu'on s'en fou de l'innocence ! comment vous voulez qu'on trouve le bon ! c'est pas possible, on a aucun indice, rien..."

Je me mets à marcher, à arpenter la pièce. Je ne sais pas pourquoi, mais je la sens mal cette séance. Je crains les votes, appréhende le jugement. Je sens une goutte de sueur glisser sur mon front.

"3, j'arrive pas à savoir si tu bluff ou si tu es sérieux, j'aime pas ça."

Je le pointe du doigt. Je suis tendu, énervé. Qu'est ce qu'il m'arrive bon sang ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 8



MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Sam 10 Nov - 9:00

Bien sûr que j’ai une idée, sinon je n’aurais rien communiqué. Non mais, sans blague... Mais j’aime la proposition du loup. Voter chacun pour nous-même ? Pas mal comme idée ! Sans trop m’en rendre compte, je souris sous mon masque. Je n’y avais pas pensé mais c’est pas mal du tout. Je hausse très légèrement les épaules, histoire de signifier que c’est plus ou moins quelque chose dans le genre, puis je m’empare à nouveau de mon stylo, comptant bien écrire quelque chose. C’est une idée mais elle ne fonctionnera pas si tout le monde ne joue pas le jeu, et je ne suis pas du genre à faire confiance à tout un groupe de condamnés à mort par ce stupide jeu dans lequel on se trouve tous. Je compte donc bien expliquer un peu plus mon point de vue, seulement, des hauts-parlers s’allument, faisant entendre une voix... Et je grimace.

Que vingt minutes pour désigner quelqu’un ? Et si on refuse de le faire ? Et si je refuse de le faire ? Le public désignera l’un de nous ? Je pâlis légèrement... Qu’est-ce que je dois faire à présent ? Qu’est-ce que je suis sensé faire ? Ne pas voter est mon idée, je n’ai guère envie de jouer le jeu aussi facilement que ce que veulent des enf***** du gouvernement. Seulement... Si on laisse ça aux spectateurs, je risquerai de perdre bien plus que ce que je pourrais supporter... Je n’ai aucune maîtrise sur le public, je ne pourrais donc pas empêcher de condamner les mauvaises personnes. Que dois-je faire ? Je jette un coup d'œil à ma page. Blanche. Je ne sais pas ce que je dois faire à présent, attendre sans rien faire me semble... Non. Non, je ne veux pas prendre le risque de perdre des amis. Seulement, j’en reviens à une autre question qui me pose problème : condamner quelqu’un. Ce n’est pas mon genre. Je ne sais plus quoi faire, je finis par glisser une main dans les cheveux, m’arrangeant avec le masque pour agir ainsi tandis que mon stylo manque de m’échapper une nouvelle fois des mains.

Finalement, la voix de la biche m’arrache à mes doutes. Choisir ? Elle en a de drôle tiens. On a vingt minutes, c’est largement suffisant. Il faut que je cesse de stresser, ça ne m’aide pas à bien réfléchir. Sauf que ce qu’elle ajoute ne me plait guère. On s’en fout de l’innocence ? Ouais, je sais que, actuellement, c’est impossible de trouver le bon ! Merci, tu ne m’apprends rien du tout. Est-ce une raison pour jouer les assassins ? Est-ce une raison pour faire n’importe quoi ? Non. Pas pour moi. Je ne suis pas un vulgaire mouton qui tue pour le bon plaisir des gens du gouvernement. Je ne suis ni un mouton ni un clebs. Je suis libre, libre de prendre, seul, mes décisions, libre de choisir de la manière dont je veux diriger mon existence. Je la regarde marcher dans la pièce. Stress ? Inquiétude ? Qu’est-ce qui cloche ? On a vingt minutes, inutile de s’inquiéter, il y a toujours moyen de trouver une solution. Ouais, je sais, je me contredis. Mais parfois, il vaut mieux être trop optimiste. Sauf que, au final, je vois son doigt se pointer vers moi. Il n’arrive pas à savoir si je bluffe ou si je suis sérieux ? Ahah. Très drôle. Il croit quoi, le mouton, que je leur tend un piège ? Que je compte les trahir au dernier moment ? N’importe quoi. Cette fois, je me lève. Je ne vais pas m’embarrasser de mes feuilles, je considère ses paroles comme une attaque, je ne compte pas passer l’éponge, même s’il y a des circonstances atténuantes. Je le regarde, simplement. Je suis agacé, en colère contre lui. Si je voulais leur tendre un piège, je choisirais quelque chose de plus subtil !

-Tu n’arrives pas à savoir si je bluffe ou si je suis sérieux. C’est... Risible. Tu crois quoi, que je fais mon petit speetch pour faire mon intéressant ? Je dis simplement ce que j’ai sur le cœur et la proposition du loup n’est pas idiote du tout. Au contraire, j’aime, même si je n’y avais pas pensé. Le seul problème vient des gens comme toi, la biche. Des personnes qui ne joueraient pas le jeu. De quoi t’as peur pour stresser de cette manière ? Des spectateurs ? Leur choix n’en sera pas moins arbitraire que le notre ! Mais il y a un point qui me gêne dans ce que tu racontes. Moi je m’en fous pas de l’innocence. Il y a des personnes que je connais ici ! Des personnes qui comptent pour moi et il est hors de question de faire n’importe quoi ! Toi, peut-être que t’en as rien à faire mais ne vient pas raconter des conneries plus grosses que toi.

Punaise, qu’est-ce que je hais les moments où je fais entendre ma voix. Surtout que ce son métallique qui s’échappe du masque me fait très bizarre. Je déteste ça. Et pourtant ma voix reste terriblement calme... Je ne suis pas du genre à me mettre visiblement en colère, peu importe combien je suis énervé. Allez, cesse de te plaindre mon vieux... Oui, que je me calme... Je n’aime pas cette manière que l’autre a de me pointer du doigt, j’ai l’impression que, de cette manière, il me désigne, il me condamne... Et parce que j’ai simplement fait remarquer que c’est idiot de suivre les règles comme des moutons, je crèverais ? Hors de question. Je n’ai pas l’intention de crever de cette manière, je dois m’en tirer. Pour mon frère, ma sœur, mes amis... Je dois m’en sortir pour pouvoir protéger tout le monde. Ce que je compte faire ? Une bêtise. Une grosse bêtise, me trahir une fois de plus...

-Sinon, à part ça... Tu veux qu’on joue à ton jeu ? Tu veux qu’on se fiche de savoir qui est innocent et qui ne l’est pas ? D’accord. Alors on va jouer à ton jeu. Je te désigne donc en tant qu’abatteur, numéro 5.

Qu’est-ce que je n’aime pas me trahir... Je déteste ça mais... Mais c’est trop tard. Je l’ai dit, je l’ai dit. Je ne reviendrai pas là-dessus. Je me rassois tranquillement sur mon siège, les dés étant enfin lancés. Qu’est-ce que je fais, franchement ? Bon sang, les choses ne tournent plus rond dans ma tête... Plus du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 12



MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Sam 10 Nov - 12:51

Vingt minutes. Il leur reste vingt minutes. Le loup pâlit imperceptiblement sous son masque. Le public ? Voter ? Ce serait plus immonde encore que s'ils votaient l'un pour l'autre. Le masque de biche commence à s'énerver, à avoir peur. Comme si vous n'aviez pas tous peur... Cette attitude le désole. Ils n'ont pas que ça à foutre de se déchirer. Il a eu cette idée mais il ne peut pas la mettre en pratique parce que rien ne garantit qu'un d'eux ne les trahira pas. C'est même fort probable avec un agité comme le numéro cinq. Le bouc se lève d'un coup et pour la première fois, les condamnés entendent sa voix, bien qu'elle soit modifiée. Il ne fait que confirmer ce que le loup pense, dire qu'on ne peut faire confiance à certaines personnes. Puis il parle de personnes qui lui tiennent à coeur, qui sont présentes ici. Le numéro quatre aussi a des proches dans ce manoir, et ça le tue de se demander s'il ne va pas les tuer en s'attaquant à quelqu'un. Le bouc prend soudain une décision. Le numéro trois contre le numéro cinq. Il a presque envie de le suivre mais il a peur. Il sait que derrière cette attitude dédaigneuse de la part de l'accusé, peut se cacher celle qu'il essaie à tout prix de protéger. Il tergiverse mais ne peut que se rendre à l'évidence, son plan n'est plus applicable. Alors il mise sur la parole du bouc.

- Je sais pas qui tu es numéro cinq, et j'espère par-dessus tout que tu n'es pas celle que je veux sauver, mais je suis le numéro trois. Puisses-tu être l'abatteur pour que nous puissions être délivrés de ce calvaire.

Ouais, ça fait très religieux tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 9



MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Sam 10 Nov - 13:34

Personne ne semble réellement décidé à voter contre quelqu'un d'autre. Et moi le premier. Moi, j'ai tué le chimpanzé. Je l'ai condamné, et en plus de ça, je l'ai fini à partir du moment où il s'est mis sur mon chemin, dans la chambre froide. Le bouc semble avoir une idée, et je ne peux retenir un fin sourire derrière mon masque malgré les circonstances. Il m'étonnera toujours un peu plus. Le loup semble soutenir l'idée du bouc, puisqu'il cherche à comprendre où est-ce que ce dernier veut en venir. Voter chacun pour soi? Voilà qui serait une bonne idée. Mais malheureusement, je n'ai confiance qu'en très peu de personnes ici, et si certaines semblent intègres, ce n'est pas tellement le cas pour d'autres. Réservé pour le moment, je préfère garder le silence et les écouter débattre sur l'idée. Finalement, une petite voix un peu trop stridente de cette abrutie du gouvernement se fait entendre. Vingt minutes. Il ne reste plus que vingt minutes. Sinon quoi? Je ne préfère pas le savoir. La biche proteste. Choisir? Qu'elle choisisse elle. Qu'elle porte le poids d'un mort sur son dos, et on en reparlera plus tard. Elle marche nerveusement, arpentant la pièce en nous scrutant. Qu'est-ce qu'elle veut, c'est pas écrit sur nos front, qui est l'abatteur. D'ailleurs, elle aurait tout intérêt à se tenir tranquille, si elle ne veut pas se faire croquer par les autres détenus. Finalement, la biche désigne le bouc. Je fronce les sourcils. Mauvaise idée, très mauvaise idée même. Le bouc hausse la voix, j'en reviens pas, mais d'un côté je n'y fais plus tellement attention, perdu dans mes réflexions. Pas manqué, le sort se retourne contre la biche, désignée en tant qu'abatteur par l'Animals numéro 3. Je me mords un peu l'intérieur de la joue, paisible et nerveux à la fois. Le loup prend la parole à son tour, et désigne le même détenu. Ils ne font que conforter mon choix.

Comme tu le dis si bien, on a plus le temps. Désolé, je suis de l'avis du bouc et du loup. Tout comme ce dernier, j'espère que t'es l'abatteur. J'ai des personnes à protéger ici, je ne peux pas me permettre de faire une erreur. Numéro 5, je te désigne comme l'abatteur.

Again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 6



MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Dim 11 Nov - 12:10

-Attendez, vous déconnez là, non ? Vous déblatérez pendant des heures sur la justice de nos jugements et vous m'accusez comme ça ?! Je suis innocent putain, je suis comme vous !

J'ai la gorge qui se noue un peu, les mains moites, j'ai peur. Je ne veux pas mourir. Je veux rentrer chez moi, retrouver ma vie, ma mère, mes amis.

-J'ai rien fait bordel ! je ne suis pas l'abatteur !

Je les dévisage tous, pointant du doigt le trois.

-Arrête de les monter contre moi, retire ton vote !

Je suis mort. Je suis foutu, il reste vingt minutes putain, c'est pas assez pour que je les convaincs de voter pour quelqu'un d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 8



MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Dim 11 Nov - 21:38

Je l’ai désigné. Je le condamne ? Je n’en sais rien... J’ai réagit parce que je considérais qu’il m’avait désigné. Si je suis aussi sûr de moi à présent ? Non... Non, je ne suis sûr de rien. Je ne peux rien prédire ici, il y a trop d’inconnues dans cette équation. Saleté de gouvernement, je déteste voir que les choses m’échappent... Si je suis incapable de prendre les bonnes décisions, à quoi je sers ? À rien... À rien du tout... Bon, les dés sont jeté à présent. Est-ce que les autres vont me suivre ? Se méfier de moi et me condamner ? Je n’en sais rien. En apparence, je sais que je suis calme mais, mentalement, ce n’est pas tout à fait le cas. Et si je me trompe ? Je ne le saura qu’une fois que ce sera trop tard. Bien trop tard. Mon regard parcourt la pièce, s’arrêtant sur chaque personne ici présente. Que dois-je faire ? Que dois-je croire ? Je ne sais plus... Le loup préfère me suivre. Un poids s’envole, au moins, j’ai une voix pour moi. Et une voix contre lui. Le pauvre... Le tigre suit aussi, j’espérais bien que ce soit dans ce sens. Trois contre un. C’est mal parti pour lui. Et il panique, il perd son calme. Je ferme les yeux, je ne veux pas regarder. Je ne suis pas un... Je... Oui, bon. Je ne voulais pas en venir jusque là. Ce n’est pas moi, ce n’est pas celui que je suis devenu. Même si on m’a toujours arrêté, je n’ôte pas la vie. Je n’ai pas mauvais fond, tout du moins, de mon point de vue. Mais là je... Je ne peux pas faire preuve de pitié, ça se retournerait contre moi. Alors je rouvre les yeux et fixe la biche. J’ai trop parlé. Je suis allé trop loin. Alors je récupère mon stylo, mon carnet, et écrit avant de tendre mon message afin que tout le monde puisse le lire. Je suis désolé. Vraiment désolé. Mais quelle personne sensée avouerait être l’abatteur ? Aucune. Aucune... Alors non, je ne retirerai pas mon vote, je ne sais même pas si on peut le "retirer". Tu trouvais qu’on prenait trop de temps, alors il fallait bien trouver quelqu’un à désigner. Pardon... Voilà les mots que j’ai inscrit. Je suis... Sincèrement navré d’en venir là. Si je dois lui expliquer qu’il n’aurait tout simplement pas dû me désigner ? Je ne n’agis qu’en réponse à ce que je considère comme être une menace directe ? Peut-être... Mais je ne l'avouerai pas. Je suis navré. Et, une fois de plus, je ferme les yeux sous mon masque tout en ramenant mon carnet à moi et le rangeant. J’assumerai cette condamnation si ça doit en être une, laissez-moi juste quelques instants pour me reprendre, pour me faire à cette idée... Je suis désolé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 24/05/2012
Messages : 205



Who am i ?
Groupe: Gouvernment
Relationship:

MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Mar 13 Nov - 19:06

animals
2ème jour - résultat des votes


SALLE DES JUGEMENTS

Jour 2
Voilà, c'est finit, les vingts minutes se sont écoulées. La voix retentit encore et à l'écran, le visage de Zara apparaît. Sa voix résonne dans toute la salle, stridente et remplie d'excitation :
"L'heure est passé mes très chers petits Animals ! Une grand majorité d'entre vous ont désigné notre ami au masque de kangourou comme étant l'abatteur de ces jeux ! La sentence est donc tombée ! Très cher Animals numéro 5, tu as a présent 10 minutes pour quitter les lieux et trouver une cachette ici même dans ce manoir, afin que les autres ne te retrouve pas. Car s'ils te trouvent...... COUIC !"
D'un sourire extra large et extra white, elle salue les participant et l'écran redevient noir. Comme la veille, le compte à rebours débuta à 10 minutes et la porte s'ouvrit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animals.forumactif.fr
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 6



MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Mar 13 Nov - 19:08

+1 What a Face BECAUSE I AME OUNE PNJ INFILTRÉ DE LA CIA ET QUE NOBODY LE SAAAAIT *W*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 24/05/2012
Messages : 205



Who am i ?
Groupe: Gouvernment
Relationship:

MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Mar 13 Nov - 19:15

animals
2eme - résultat des votes


COURSE POURSUITE

Informations Hors-rp
L'animals désigné par ses comparses est à présent caché dans une des nombreuses zones accessibles du manoir. Vous allez devoir le retrouver. Pour quelle raison feriez-vous une chose pareille ? Parce que celui ou celle d'entre vous qui le retrouvera bénéficiera d'une imunité pour cette nuit, il ou elle ne pourra donc pas être tué par l'abatteur. Tentant, non ?

La partie de cache-cache se déroule comme ceci :

- Chacun d'entre vous va, à la suite de ce message, tirer un dés (il suffit de créer un nouveau message et de sélectionner dans les options "DES ANIMALS - lancé 1". Le résultat de votre jet définiera les indices qui vous seront donnés pour que vous retrouviez l'Animals poursuivit.

Le barème des indices est fixé comme ceci :

Entre 1 et 3 : indice faible.
Entre 4 et 7 : indice moyen
Entre 7 et 9 : indice précis
10 : la chance vous sourit, vous saurez immédiatement où se trouve la victime.

Si deux personnes font 10, il leur sera demandé de relancer le dés et l'addition et sera vainqueur celui dont l'addition des deux jets sera le plus haut.

- Des petites télécommandes vous sont données dans la salle du jugement, une chacun. Ils vous est demandé d'en prendre une et de l'activer si vous être l'heureux chanceux ayant découvert la cache du jugé. Activé la manette en présence da la victime est obligatoire pour obtenir l'indemnité.

- Vous ferez des réponses plutôt courtes pour avancer vite.

- Lorsque la victime aura été abattue, les Animals seront conduit au Grand Salon où ils auront l'après midi libre. Des Jeux de société seront placés à leur dispositions ainsi qu'une télévision ! Amusez vous bien ! ( Les Rps seront autorisés ! )

- Pour toute question, je suis disponible par mp.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animals.forumactif.fr
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 8



MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Mar 13 Nov - 19:59

Lançage Lancé de dés. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 24/05/2012
Messages : 205



Who am i ?
Groupe: Gouvernment
Relationship:

MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Mar 13 Nov - 19:59

Le membre 'Animals #3' a effectué l'action suivante : Dés Animals

'Dés Animals' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animals.forumactif.fr
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 9



MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Mar 13 Nov - 21:39

Laaaaancé.

Suis-je la seule à avoir cru que le #5 était une biche? Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 24/05/2012
Messages : 205



Who am i ?
Groupe: Gouvernment
Relationship:

MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Mar 13 Nov - 21:39

Le membre 'Animals #7' a effectué l'action suivante : Dés Animals

'Dés Animals' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animals.forumactif.fr
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 12



MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Jeu 15 Nov - 17:33

Moi aussi j'étais sûre que c'était une biche OwO un kangourou OwO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAnimals

Date d'inscription : 24/05/2012
Messages : 205



Who am i ?
Groupe: Gouvernment
Relationship:

MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Jeu 15 Nov - 17:33

Le membre 'Animals #4' a effectué l'action suivante : Dés Animals

'Dés Animals' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animals.forumactif.fr
avatarAnimals

Date d'inscription : 24/05/2012
Messages : 205



Who am i ?
Groupe: Gouvernment
Relationship:

MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Mer 21 Nov - 17:38

BON, LES BITCHIBAS, ON RELANCE LES DÉS What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animals.forumactif.fr
avatarAnimals

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 9



MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   Ven 23 Nov - 20:22

*relance les dés ? XD*
si j'ai pas compris, fouettez-moi. :brosign:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jour 2 (matin) - révélation de la victime de l'abatteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ce matin, un lapin a tué un chasseur (Cassiopée) terminé
» Mon lit est plus confortable le matin que le soir. ~ le 03-07 à 9h14
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?
» Une victime de l'insecurite dont on en parle pas
» HAITI EST VICTIME D UNE CONSPIRATION

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANIMALS ::  :: Animals :: Le manoir :: La salle des jugements :: Jour 2-