AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 lusty weedy wisdom ✖ j'en ai marre d'entendre mon flow s'faire saccagé, ramène un joint, tu sais pas rouler ! (95%)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 29/09/2012
Messages : 3



Who am i ?
Groupe: Citizens
Relationship:

MessageSujet: lusty weedy wisdom ✖ j'en ai marre d'entendre mon flow s'faire saccagé, ramène un joint, tu sais pas rouler ! (95%)   Dim 30 Sep - 9:54

LUSTY « WEEDY » WISDOM
la réalité c'est l'illusion créée par l'absence de drogues.


wisdomlusty, "weedy"25 ans
hétérosexuellecélibatairecitizens


LISTS










HORS JEU

Je m'appelle Krash et j'ai 18 ans. Je suis un pedobear en puissance, qui aime les sucettes. *pouet* J'aime beaucoup, mais alors vraiment beaucoup, votre forum ! Il est P.A.R.F.A.I.T ! *^* Vous venez de me comblez de joie quand je suis tombé dessus hier ! :D. Je pense que je me connecterai 3 ou 4/7 jours, et j’accepte de prendre le risque de voir mon personnage se faire laminer laggle dans le jeu Animals et de le soumettre à toute sorte de torture. J'aime mes admins, qui sont à présent mes nouveaux dieux. (a)

PERSONNALITÉ

malsain ; audacieux ; méchant ; fourbe ; rusé ; idiot ; fou ; ambitieux ; avare ; gourmand ; paresseux ; coureur de jupon ; froid ; dur ; juste ; ego sur-dimensionné ; cruel ; sans pitié ; sans coeur ; impatient ; charmant ; drôle ; étrange ; rarement gentil ; voleur ; imaginatif ; créatif ; drogué ; maniaque ; psychopathe ; habile ; intriguant personnage ; je m'en foutisme ; addictif ; dragueur ; solitaire ; jaloux ; envieux ; narcissique ; riche ; habile ; défoncé H24 ; tendance schizophrène

LE CANNABIS ✖ Cette plante c’est comme m’a deuxième femme, celle a qui je serai éternellement fidèle Je l’aime tellement, si vous saviez ! J’ai commencé à la fumer vers mes onze ans et depuis ce jour, je n’ai jamais arrêté, au contraire. D’ailleurs, tellement je suis un gros fumeur de cannabis, aujourd’hui, tout le monde me nomme « Weedy », et oui, c’est de là que me viens ce surnom étrange. D’ailleurs, j’vais aller m’rouler un beuuuuuz !
LA CIGARETTE ✖ Parce que, quand il y a pas d’beuh, il y a du tabac. En fait, j’ai jamais voulu fumer cette merde, mais j’sais pas, quand j’ai pas moins joint d’weed, j’aime bien avec ma clope. Enfin … Autant vous dire tout de suite que je fume à peine deux cigarettes par semaine !
LE RAP ✖Depuis ton petit j’suis bercé dans le rap game, mon père était un rappeur, ma mère l’était aussi. C’est eux qui m’ont fait découvrir ce monde de barbare. Et vous savez quoi ? J’adore ça. Quand j’rap, je suis moi-même, j’emmerde les autres et ce qu’ils peuvent penser. Parce que croyez pas que j’gratte mes textes pour faire mal, mais plutôt pour voir ma haine s’affranchir !
LES BELLES FEMMES ✖ Il y a rien d’mieux qu’être accompagné de deux bitchies putain d’bien foutu. Parce que la présence féminine c’est hyper important les mecs. Jamais vous m’verrez accompagné que d’boys. J’pète une durite sinon. Il m’faut d’la foune, et d’la foune fraiche !
L’ARGENT ✖ Aujourd’hui, le fric fait tout, si t’as pas t’fric, t’es rien du tout dans c’te putain d’société d’merde. Alors moi, j’me fais d’la maille chaque jour, en masse. Des kilos tonnes de liasse man ! Tu t’rends pas compte, mais l’oseille, c’est ma troisième femme. Bas ouais mec !

LES FLICS, LE GOUVERNEMENT &C’TE PUTAIN DE VIE ✖ Ces enculés là, putain comment j’peux pas m’les blerrer, la vie d’moi. Chaque fois qu’j’les vois, ils veulent m’embarquer ces connards. Et pourquoi ? Parce que j’fume mon spliff de weed sans faire chier personne. Mais j’vous jure les gens, un jour tout ça, ça va changer. Parce que moi j’supporterai pas d’vivre encore dix ans dans c’te société d’meeeeeeeerde ! Surtout que il y en a pas un pour rattraper l’autre, qu’se soit chez ces batards de keufs ou chez l’gouvernement d’mes deux. Ils sont tous, autant qu’ils sont, là pour nous enfoncer. Révoltez vous les mecs, les femmes, les vieux & les gosses. On va prendre le contrôle de notre putain d’vie un jour où l’autre !
DETROIT ✖ Detroit c’est vraiment un bled de merde, il y a rien à foutre. Ca pue le mort de partout. Et en plus, c’est la plus grosse dictature des nouvelles amériques. Nan mais sérieusement, des fois j’me demande ce que j’branle ici. Si j’arrivais à choper une meilleure weed ailleurs qu’ici, j’vous assure que j’serai d’jà plus là. Enfin nan, il y a le rap game qui m’retient aussi. Mais ca c’est autre chose encore, parce que quoi que j’fasse, les gens kiffent mon flooooow ! ♪
LUSTY ✖ ME PARLER SURTOUT PAS DE CE PRENOM ! Nan mais sérieux bordel, c’est quoi c’délire. « Lusty » ! Mais vas t’faire foutre ouais, moi c’est Weeeeeeeeeeeeeeeedy Wizzy. Ouais ouais ouais !

GLAUSTROPHOBE ✖ J’ai toujours flippé d’me retrouver enfermer, j’sais aps, ça m’rend fou, en fait, j’tape pas vraiment des angoisses, mais plutôt des pétages de cable qui partent souvent en couille. J’les contrôle pas, faut pas m’en vouloir. Mais en même temps, si tu veux pas que ça arrive, bas t’as qu’à pas m’enfermer dans une piece close, seul-tout, parce que j’te jure que tu risques gros !
PHOBOPHOBE ✖ Hé ouais mon pote, j’suis un mec qu’à peur d’avoir peur. Parce qu’en général, j’suis pas l’genre de pélo qu’tu peux faire flipper facilement, parce que j’aime vraiiiiiiment pas ça. Et qu’ça m’stress légérement (pas que légérement ! xD)
HYDROPHOBE✖Quoi ? Mer ? Plage ? Piscine ? Baignade ? Eau ? Profondeur ? Algues Gluantes ? Poissons bouffeurs d’hommes ? Nan. Tout ça, ça m’inspire pas confiance. Nike sa maman, j’irai jamais dans la flotte. Mais croyez pas que ça m’empêche de me doucher bande de bitchiiiies !

IDEOLOGIE TERRORISTE/DICTATURE ✖ Narmol mec, t’as cru quoi ? J’suis pas un pigeon moi. Si un jour j’dois m’faire une idée du monde, ça sera à mon image. Donc un monde sous mon contrôle, c’est forcément une dictature terroriste. Parce que c’que j’ferai pété sur vos gueules, ça sera comme des têtes nucléaires mais …… A LA WEED ! Comme ça, quand tout l’monde sera coooooooomplétement défoncé à la bombe nucléaire cannabique, et bas plus personne en aura rien à foutre de qui décidera quoi. Du coup, j’pourrai m’imposer sagement. Intelligent nan ?
ATHE ✖ Je ne crois pas en Dieu, ni en quoi que se soit. La seule chose qui me donne un espoir de réussite, c’est la beuh-eeeer !
SWAG ✖ Le swag c’est quoi ? Le swag, c’est moi. J’suis l’incarnation du swag, t’as vu ma gueule nan ? Le Swag, j’le démarque de partout, que se soit dans mes fringues, dans mon rap game, dans ma façon d’être, de m’exprimer, d’regarder le cul de ta meuf etc.. J’suis LE swag lui-même mec !

HISTOIRE



PROLOGUE WHO IS HE ?
«
Ok. J’pense que t’as un peu cerné le personnage nan ? Des mecs comme Weedy t’en croisera jamais deux dans ta vie. Parce que c’est vraiment un bonhomme particulier. Il est du genre vachement pète couille mais tellement adorable. On s’attache très vite à lui, même si c’est pas quelqu’un de super gentil, qu’est quand même hyper chiant et narcissique, on le prend comme il est ou on le prend pas. Surtout qu’lui il est très loin de se prendre la tete avec ça, puisqu’il connait ses propres valeurs et qu’il s’inquiète vraiment pas de comment il peut être vu par les autres. Donc qu’il soit aimer ou pas par son entourage, ça, il en a un peu rien à foutre en fait. M’enfin … Ca n’empêche pas qu’la plus part du temps il supporte pas les critiques ! De plus, il reste quand même quelqu’un de profondément mauvais et il cherchera toujours à aller foutre sa petite merde à droite à gauche. Et en plus de ça, il dit souvent des conneries, puisqu’il est tout le temps arracher. Mais il y a un point important à noté dans sa personnalité, c’est que Weedy, c’est le mec le plus discret que tu pourras trouver. Ce que j’entend par là, c’est qu’il ira jamais dire ce que tu lui as raconté à tout bout de champ. Pas par nature, loin de là, mais parce que le cannabis, ça lui a plombé tellement de neurone qu’il est incapable de se souvenir de quoi que se soit ! C’est aussi un abrutis dans l’âme, il est con jusqu’au trou ce mec, chercher pas à comprendre c’est comme ça. Des fois c’est à ce demandé s’il a pas un pète au casque. Il est très très riche, et naturellement, il préfère crever plutôt que voir son fric disparaitre. Pourtant il sait qu’une fois dans la tombe, son fric lui sera d’aucune utilité. Mais il s’en fou, parce que t’en qu’il sera en vie, il en voudra toujours plus. Des fois il lui parlera même, à sa tune, faudra pas étonnés, c’est Weedy. Il est un peu schizo, enfin bon, à se stade c’est plus de la paranoïa hein … Malgré les apparences et tout ce que je t’ai dit jusque là, Weedy c’est un mec très intelligent, pas intelligent comme le premier d’la classe qui tape des 20 de moyennes parce qu’il aime trop les cours machin. Non ça à rien à voir, il est intelligent dans le sens ou il a une culture incroyable, il connait énormément de chose et la plus part il le tiens de son vécu. C’est d’ailleurs grâce à ça qu’il est devenu tellement riche, si si, je t’assure ! Bref, je pense que t’as pu largement imaginé quel genre de mec c’était, j’ai pas besoin de développé plus la chose. J’te laisse lire l’histoire du monstre. ENJOY ! o/
»
■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■



CHAPTER I DEATH & MARIJUANA
«
J’sais pas vraiment comment j’suis venu au monde, ni qui étaient mes véritables parents. Mais c’est p’t’être mieux comme ça, ça m’a forgé pendant mon enfance. L’vieux qui m’a élevé m'disait qu’il était mon oncle. Il m’disait tout le temps que mes vrais parents ils avaient pas assez d’fric pour m’élever et que du coup, ils m’avaient abandonnés à c’vieux con. Toutes les conneries qu’il ces conneries qu'il me répétait tout le temps d’toute façon j’y avais jamais cru. Je crois même que j’ai jamais vraiment aimé ce type. C’était un pourri, un putain d’enculé et un alcoolo d’mes couilles. Chaque fois qu’il en avait l’occas’ il venait me voir, complètement bourré, pour me taper sur la gueule. Ca a été ça pendant très longtemps. Il m’envoyait tout le temps taffer à sa place, il m’faisait tout le temps faire tout le sale boulot. Pourquoi ? Ce payer ses putains d’bouteilles d’alcool. Nan mais sérieux mettez-vous à ma place. Comment vous vouliez que je réagisse à tout ça ? En fait on peut dire que tout à commencer quand j’avais huit ans environ, c’est à partir de là qu’il a commencé à déraillé. Et j’ai aucun autre souvenir de lui. Parce qu’à chaque fois que j’me remémore ce type, c’est le stéréotype typique du père adoptif qu’en a rien à foutre de ta gueule et qui sait faire qu’une seule chose : ce cogner le foie. J’sais même pas pourquoi il m’a gardé en fait. Mais bon, c’était comme ça, et moi j’devais fermer ma gueule à attendre sagement qu’il crève. Les années elles défilaient vite, et moi j’enchainais les conneries. J’me suis mis à fumer de la weed à dix ans, j’ai eu plusieurs histoires avec les flics après, pour vol, pour deal, pour bagarre, pour règlement d’compte. Et ouais mon gars. J’étais un vrai du quartier moi à c’t’époque. Même qu’à quinze j’avais déjà touché neuf mois de taule. C’était un jour d’Octobre, dans les années 2054 que j’en avais ras l’cul d’entendre les conneries d’l’autre chien qui m’avait élevé.
»
Il pleuvait à Detroit ce jour là, j’étais assis sur le palier du petit bungalow qu’on habitait, l’autre enfoiré et moi. Je roulais tranquillement mon joint de marijuana, il était pas là, alors j’en profitai pour fumer devant la baraque. J’me sentais puissant quand j’faisais ça. J’avais l’impression d’être le caïd du quartier. Même si j’étais qu’un merdeux de seize piges. J’me souviens bien, j’attendais deux, trois potes qui devaient venir pillave avec moi.

J’écoutais en même temps une instru’ qu’un fréro avait composé, tout en lâchant quelques rimes dessus. Déjà à cet âge là, on m’considérais comme un génie du Rap Game. J’savais pas trop pourquoi d’ailleurs. Qu’est-ce que j’pouvais avoir de plus que les autres ? C’était une question que j’me posais souvent. Mais il y avait jamais de réponse. C’était juste « T’es un putain d’génie niggaz, cherche aps ». Alors j’allais pas chercher plus loin. J’avais quelque chose de plus que les autres merdeux de Detroit, c’est tout. Que se soit par mon envie d’m’en sortir, ou par mon envie de devenir quelqu’un d’hyper important. J’me démarquais déjà beaucoup trop des autres. Souvent, on me le disait par rapport à mon style, à ma façon d’être, même à ma façon d’fumer ma weed. T’imagines ?

J’avais finis de rouler mon bedo, j’l’allumais, tranquillement. Et j’m’allongeais sur les marches trempées du bungalow. Je regarde les nuages épais et noircis, tout en fumant mon tarpé. Les gouttes de pluies s’écrasaient sur mon visage. J’avais toujours du son sur les oreilles, j’envoyais toujours des p’tites mesures, par-ci, par-là. J’lançais un regard en direction d’la route, et j’voyais quelqu’un arriver. Il était assez loin, j’pouvais distinguer qu’une silhouette de la où j’étais. J’avais pas pensé une seule fois que ça pourrait être le vieux, alors j’continuais à fumer mon beuz tranquille. Plus la silhouette se rapprochait, plus j’distinguais la personne. C’est au moment où j’vis la bouteille qu’il tenait dans la main que j’me rendis compte que c’était le vieux.

Il se mit à courir, tout en titubant, dans ma direction. Il se cassa la gueule une fois dans la boue. Moi, complètement défoncé, j’pouvais pas m’empêcher d’exploser de rire. Quand il m’entendit rigoler, il commença à sérieusement s’énerver. La plus part du temps, j’étais sensé en avoir peur, de ce moment là, où il pétait un plomb. Mais là, j’en avais tellement plus rien à foutre que même s’il comptait m’tuer il m’aurait pas fait peur. J’en avais ras l’cul de supporté ses crises de merde, tout l’temps. J’en avais ras le cul qu’il se défoule sur ma gueule parce qu’il buvait trop d’Jack. J’me disais : Qu’il aille s’faire baiser en enfer c’vieux con. J’en ai plus rien à battre.
- J’vais t’sécher p’tit enculé va. Tu recommences avec ta merde là, tu veux encore m’attirer des problèmes fils de pute ?! Après j’suis quoi moi ?! Quand les keufs ils débarquent à cause de ta gueule ?!
-
J’avais jamais rien à lui répondre. De toute façon, qu’est-ce que j’devais dire ? C’était inutile de me rebeller. Puis de toute façon, j’avais l’habitude de prendre des coups à force. M’enfin. J’crois que ce jour là, la droite qu’il m’a mis après avoir prononcé ces mots. C’était celle de trop. Il essayait de m’en mettre d’autre. Mais il devait pas se rendre compte qu’il tapait dans le vide. J’avais juste changé de marche en fait. Et ce con s’en était même pas rendu compte. J’vais pas vous mentir que j’étais plié en deux.

J’continuais à fumer tranquillement mon joint, tout en lui crachant la fumer à la gueule. Histoire de bien l’énerver. Un peu plus loin, j’entendais mes potes gueulés mon nom. Ils étaient entrain d’courir dans ma direction. J’étais coooomplétement défoncé, j’arrivais même plus à m’arrêter d’rire. Le vieux lâcha quelques mots dans sa barbe que j’arrivais pas à entendre. Il fit un demi-tour, et regarda mon pote qui se trouvait juste derrière lui.
- Qu’est-ce tu regardes toi ?! T’es qui d’abord ?! Crêve !
D’un seul coup, il sortit un p’tit calibre. Il était bourré au point d’tuer quelqu’un ? Il m’avait fallu un moment avant de réagir, beaucoup trop de temps en fait. Il avait eu le temps de tirer sur mon pote. Mon joint de weed était tombé de ma bouche. Mes deux autres potos étaient couchés par terre, à essayer d’arrêter l’hémorragie. Sans le vouloir réellement, une rage incontrôlable entra en ébullition dans mon corps. Je lui décollai une droite dans la nuque, il tomba raide par terre. J’ramassais une barre de fer qui se trouvait au sol. Et commençai à frapper l’vieux avec. Je le frappais de plus en plus fort à chaque fois. Je contrôlais plus mon corps. Je voulais qu’une seule chose. C’était le voir pour mort. J’voulais voir son sang se mélanger à la boue et à la flotte comme celui de mon pote qu’il venait de flinguer.

Lorsqu’il arrêta de crier et de bouger. Je compris que je l’avais tué. Je tomba au sol. Et poussa un crie. Je mis quelques minutes à reprendre mes esprits. Et me mit à hurler qu’il fallait appeler les secours. Qu’il fallait faire quelques choses pour mon pote, qu’il perdait trop de sang. Mais personne ne venait. Personne ne savait quoi faire. Et il mourra quelques heures après. Sans que nous ayons fait quoi que se soit.

■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■



CHAPTER II HOLD UP & ARREST
«
Le plus dur après tout ça, c’était d’allé annoncer la mort du jeune à sa mère. J’y étais pas allé par quatre chemins hein. J’étais allé la voir, et je lui avais annoncé les choses comme elle était « Votre fils est mort madame, et c’est à cause de moi. Je tenais à venir vous le dire en personne. » C’était les mots que je lui avais prononcé. Elle c’était effondrée en larme dans mes bras, je m’en voulais profondément. Mais j’savais pas quoi faire pour arranger ça. Nan, en fait, il n’y avait absolument plus rien à faire. Cette même année, un grand producteur de musique était venu à me rencontre, il avait écouté ma démo et m’avait demandé de signer chez lui. C’était une bonne chose pour moi, mais j’sais pas pourquoi, j’avais refusé. J’en voulais pas d’son putain d’studio. J’voulais tout réaliser par moi-même. Comme disait mon pote décédé « T’es pas n’importe qui man, perce avec ta voix et gagne grâce à ta tête. Tu vaux mieux qu’tous ces enculés ! » Au début, j’comprenais pas le sens de ces putains de mots. P’t’être parce que j’avais jamais vraiment cherché à foutre quelque chose. C’est un jour d’hiver qu’on a décidé de passer à l’action, ma team et moi. On avait besoin de fric pour attendre notre but, et la seule chose qu’on voyait pour en avoir c’était la banque.
»
Nous rentrions en force dans la banque cagoulés et armés. Il nous fallait vraiment de la maille, on avait plus d’endroit où vivre et le gouvernement nous enfonçait de plus en plus. Nous, fallait qu’on survive dans ce monde de barbare alors on se démerdait comme on le pouvait.

J’avançais tranquillement dans la banque, joint de weed à la bouche, tout en gueulant que ce que nous étions entrain de faire était un Hold-Up. Mes collègues faisaient la même chose pendant qu’ils regroupaient la foule de la banque contre un mur. Personne ne faisait rien, personne ne jouait au héro. Dans un sens on les avait prévenus que le premier qui chercherait à faire le beau aller mourir. Alors à quoi bon ? Puis de notre temps, les gens ne cherchaient plus à faire les héros, il n’y avait plus d’espoir. Partout où nous allions ce que l’on voyait c’était des coquilles vides.

Je cherchais parmi le groupe de personne contre le mur, l’homme qui possédait les clés du coffre. La plus part du temps il était pas dur à trouver, c’est un vieux type avec un costard bien cher et une cravate rouge. Me demandez pas pourquoi, j’en sais rien. En tous cas c’qu’est sur c’est que je l’ai vite repéré.
- Hé toi là bas. Tu sais qu’c’est à toi que j’parle p’tite pute. Viens là !
Je le pontai du doigt, lui donnant l’ordre de se lever tout en tirant une taff sur mon tarpé. Il ne se rebellait pas, en fait, je crois qu’il avait peur. Très peur. J’le voyais trembler comme une pauvre pédale. Lorsqu’il se retrouva face à moi, je lui lâchai un petit « Bouh », ce qui le fit hurler. J’éclatai de rire et lui mis mon joint devant sa bouche tandis que je pointai mon flingue contre sa tempe.
- Allez pédale, tire un coup, ça va t’détendre. Sort ton p’tit trousseau aussi si tu veux pas que j’te bute.
Il tremblait de plus en plus, mais finis par sortir la clé du coffre de sa poche. Je rigolais, j’arrivais plus à m’arrêter. J’le regardais, il me regardait. En fait, j’attendais qu’il tire une taff, je voulais voir s’il aurait les couilles de le faire. Sincèrement, j’en doutais. Mais après plusieurs secondes à nous regarder. Il le mit à sa bouche et pompa mon beuz. Un de mes collègues lança un « Putain le con … » Tout en soupirant. Je renvoyai un dernier regard au gardien des clés. Et lui mis un gros coup de tête entre les deux yeux. Il s’écroula sur le sol. Puis je lui plaçai une balle dans l’estomac.
- T’aurais pas du fumé sur mon oinj salope. T’as que c’que tu mérites.
J’rigolai, une nouvelle fois et ouvris le coffre. J’entendais dans la foule, des gens hurler que c’est à cause de gens comme nous que le monde est comme ça maintenant, que j’étais un monstre, que je méritais la mort moi aussi et plein d’autres conneries du style. J’y prêtai même pas attention et fis signe à mes collègues de venir avec les sacs histoire de les remplir de billet. […]

Deux heures plus tard, on était déjà loin. On avait traversé tout Detroit en camionnette avec les flics au cul. Une course poursuite assez drôle. Surtout quand tu voyais la gueule du keuf qu’était juste derrière nous. Moi j’étais à l’arrière de la fourgonnette, gérant les tires. En fait, j’voulais tuer tous les chiens qui nous poursuivaient. J’tirai un peu dans le vide, mais en même temps j’étais complètement défoncé. J’avais un petit AK-47 dans une main, une bouteille de Jack Dan’ dans l’autre et un joint à la bouche. Imaginez la scène. Parce que sincèrement c’était pas facile pour moi dans cet état de tous les flingués, m’enfin, j’essayais de me débrouiller comme je pouvais même si je devais tuer plus de gens qu’avaient rien à voir avec l’histoire que de flic. Mais bon.

A ce moment là j’ai voulu faire un truc de dingue, le keuf qui nous collait au cul était quand même vachement près de nous, j’aurai pu le plomber sans problème, mais j’avais envie d’faire les choses autrement. J’tirais la dernière taff de mon joint, buvais une dernière gorgée sur la bouteille de Jack et la jeta dehors. Puis je me mis à reculer, histoire de prendre un petit peu d’élan, couru, puis sauta sur la voiture de flic.
- HE ! ENFOIRE ! J’VAIS TE SAIGNER EN BEAUTE !
J’avais crié ça en mode déchet, j’étais vraiment dans le mal à ce moment et je savais pas ce qui m’avait pris de m'bourrer la gueule et de m'enfumer comme ça.

La camionnette s’éloignait de plus en plus de nous, j’avais bien remarqué que le flic freinait tranquillement. Puis une petite ruelle s’annonçait à notre droite, il mit un coup de volant dans sa direction et s’arrêta net. Mes collègues avaient continué à fuir, je connaissais les règles : Même si un de nous se fait coincer, on doit pas l’aider.

J’me retrouvais nez à nez avec le keuf. Je descendis du capot de sa voiture, tout en titubant et en rigolant. J’lui lançai quelques mots du style « Attends mec, j’m’en grille un autre et après j’te sèche. » Lui, il sortit de la voiture, c’était un type bizarre. Avec un vieux sourire de l’ange horrible, enfin personnellement j’trouvais ça classe. Mais lui il devait pas trop aimer ça. J’ai pas pu m’empêché d’rigoler après avoir allumer mon joint et tout en tirant une taff, j’entamai la conversation !
- Wouaaaaaaaaaa ! Naaaan ! Paye ta tête ma gueule ! Mais comment tu fais pour vivre avec ça ? Si tu veux j’abrège tes souffrances hein ! Parce que j’cherche même pas à imaginer depuis combien de temps t’as pas baisé …
- …
- Allez quoi, p’tit flic de merde là, dit quelque chose. Pourquoi t’appelles pas tes collègues, histoire que j’puisse vous fumez en masse ?
- J’ai besoin d’personne pour enfermé une sous merde de criminel comme toi l’ami. Maintenant, si t’as finis d’te foutre de ma gueule, j’vais te laisser deux possibilités : Je t’embarque sagement, ou je te finis ici et maintenant sans que t'ai le temps de faire quoi que se soit.
- Ok mec. Tu veux jouer au beau hein … T’as pourtant pas d’quoi le faire avec ta tête ! J’vais te rajouter une troisième possibilité man : On s’bat à la loyal, j’t’enchaine, j’te tue et j’me barre avec ta caisse ! Au passage, moi c'est Weedy p'tite merde. & toi ? C'quoi ton nom ?
- Wade. Wade Vargas.
■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■



CHAPTER III DETENTION & EVASION
«
Cette partie de sa vie n'a pas à être développé. (a) Vous n'aurez donc aucune information particulière sur ce qui c'est passé après avoir rencontrer le flic au sourire de l'ange et sur les années qui suivent cette rencontre. La seule chose que je peux vous dire, c'est que Weedy a perdu et c'est fait embarqué, il est resté prisonnier jusqu'à ses vingt deux ans. Mais je ne peux rien vous dire de plus, vous pouvez donc tout de suite aller au Chapitre 4 et lire la fin de cette histoire.
»
■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■



CHAPTER IV RAP GAME & MONEY
a venir ...

■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■



EPILOGUE AND NOW ?!
à venir ...


"Lusty « Weedy » Wisdom"
feat "Wiz Khalifa"
© KRASH (moi-même)




Dernière édition par L. "Weedy" Wisdom le Mar 9 Oct - 15:27, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarCitizens

Date d'inscription : 22/08/2012
Messages : 143



MessageSujet: Re: lusty weedy wisdom ✖ j'en ai marre d'entendre mon flow s'faire saccagé, ramène un joint, tu sais pas rouler ! (95%)   Dim 30 Sep - 9:58

Bienvenue ! :lapin:
Ton personnage attise déjà ma curiosité, j'ai hâte de voir ta fiche :neo:

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


« Les yeux perçant l'invisible,
j'ai cru attendre l' existence,
Sans jamais me rendre compte que c'était elle
qui m'attendait depuis toujours... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarCops

Date d'inscription : 25/05/2012
Messages : 542



Who am i ?
Groupe: Cops
Relationship:

MessageSujet: Re: lusty weedy wisdom ✖ j'en ai marre d'entendre mon flow s'faire saccagé, ramène un joint, tu sais pas rouler ! (95%)   Dim 30 Sep - 10:07

IDEM ** bonne chance pour ta fiche :huhu: si tu as la moindre question, on est là :brille2: :gnut:

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -




SCARLEO RPZ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarPrisoners

Date d'inscription : 26/07/2012
Messages : 150



Who am i ?
Groupe: Prisoners
Relationship:

MessageSujet: Re: lusty weedy wisdom ✖ j'en ai marre d'entendre mon flow s'faire saccagé, ramène un joint, tu sais pas rouler ! (95%)   Dim 30 Sep - 10:33

BIENVENUE ! :brosign: What a Face

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


    DENIAL.ANGER.BARGAIN.DESPAIR.
    A C C E P T A N C E.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarCops

Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 47



Who am i ?
Groupe: Cops
Relationship:

MessageSujet: Re: lusty weedy wisdom ✖ j'en ai marre d'entendre mon flow s'faire saccagé, ramène un joint, tu sais pas rouler ! (95%)   Lun 1 Oct - 11:54

C'te façon d'écrire de dingue xD On cerne tout de suite le style, c'est excellent ! Bon. Je vais pas y aller par quatre chemins, tu veux un lien de haine pure avec un flic enragé au sourire de malade ? What a Face

Ah et ouais ! Bienvenue ! :gnut:

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    just a bit drunk »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pinkiepaillasson.tumblr.com/
avatarPrisoners

Date d'inscription : 24/09/2012
Messages : 31



Who am i ?
Groupe: Prisoners
Relationship:

MessageSujet: Re: lusty weedy wisdom ✖ j'en ai marre d'entendre mon flow s'faire saccagé, ramène un joint, tu sais pas rouler ! (95%)   Lun 1 Oct - 12:53

    :brille2: J'adore ce perso déjà!!!!!
    Nous faudra un lien... nous avons une femme dans notre vie qui prend tout autant de place l'un que l'autre XD
    Love it!
    IL me tarde de lire l'histoire! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarCitizens

Date d'inscription : 08/09/2012
Messages : 26



Who am i ?
Groupe: Citizens
Relationship:

MessageSujet: Re: lusty weedy wisdom ✖ j'en ai marre d'entendre mon flow s'faire saccagé, ramène un joint, tu sais pas rouler ! (95%)   Lun 1 Oct - 17:13

Tu déchires le string à sa mamie !! :brosign:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarCitizens

Date d'inscription : 24/09/2012
Messages : 59



Who am i ?
Groupe: Citizens
Relationship:

MessageSujet: Re: lusty weedy wisdom ✖ j'en ai marre d'entendre mon flow s'faire saccagé, ramène un joint, tu sais pas rouler ! (95%)   Lun 1 Oct - 20:29

Oh my ! L'histoire s'annonce torride, hâte de voir ça What a Face

Bienvenue, man :smoke:

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
I've got my anger growling deep inside, it's an ocean and I oughta let it flow, though my fists won't ever leave my side, it keeps roaring and I'm never letting go
fiche ; liens ; rps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarCitizens

Date d'inscription : 07/07/2012
Messages : 142



MessageSujet: Re: lusty weedy wisdom ✖ j'en ai marre d'entendre mon flow s'faire saccagé, ramène un joint, tu sais pas rouler ! (95%)   Lun 1 Oct - 21:04

Azy le perso totalement énormissime :brosign:
bienvenue chez les têtes dures de Détroit ! J'ai hâte de lire ton histoire ! :yeah:

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Memories fade
Like looking through a fogged mirror
Decisions too
Decisions are made
Decisions are made and not bought
But I thought this wouldn't hurt a lot
I guess not

Control yourself
Take only what you need from it
A family of trees wanting
to be haunted

MGMT - Kids
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 29/09/2012
Messages : 3



Who am i ?
Groupe: Citizens
Relationship:

MessageSujet: Re: lusty weedy wisdom ✖ j'en ai marre d'entendre mon flow s'faire saccagé, ramène un joint, tu sais pas rouler ! (95%)   Jeu 4 Oct - 22:50

Wsh ! :3. Merci bien les gens, c'est gentil tout ça ! =D. Vous inquiètez pas, j'veux des liens avec tout l'monde moi ! *^*
Au passage, j'pense finir d'ici se soir, donc comme ça, j'aurai pas besoin d'faire un Edit de ce message demain pour prévenir.
ENJOY ! o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarCitizens

Date d'inscription : 27/07/2012
Messages : 158



MessageSujet: Re: lusty weedy wisdom ✖ j'en ai marre d'entendre mon flow s'faire saccagé, ramène un joint, tu sais pas rouler ! (95%)   Ven 5 Oct - 14:01

Tu gères :brosign: :love:

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarPrisoners

Date d'inscription : 04/08/2012
Messages : 89



Who am i ?
Groupe: Prisoners
Relationship:

MessageSujet: Re: lusty weedy wisdom ✖ j'en ai marre d'entendre mon flow s'faire saccagé, ramène un joint, tu sais pas rouler ! (95%)   Ven 5 Oct - 21:59

Comme j'avais promis (ici Kenya sous son autre identité), me voilà ! :gny:
J'avoue que ton personnage m'intrigue... Sacrée personnalité ! O.O Je suis curieuse de voir la fin ! :gny:

Bon courage pour la fin de ta fiche !

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Les apparences savent être trompeuses. Un silence masque des milliers de pensées et fait apprécier le bruit. Ferme donc les yeux et laisse-toi guider par ton instinct... Lui seul peut te donner un indice sur qui est la personne derrière le masque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarGovernment

Date d'inscription : 01/09/2012
Messages : 127



MessageSujet: Re: lusty weedy wisdom ✖ j'en ai marre d'entendre mon flow s'faire saccagé, ramène un joint, tu sais pas rouler ! (95%)   Sam 6 Oct - 9:53

TU VAS ME TUER SI TU FAIS PLUS LONG :ga:

/me sort :huhu:

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -



...Bitch, I'm fucking seksy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: lusty weedy wisdom ✖ j'en ai marre d'entendre mon flow s'faire saccagé, ramène un joint, tu sais pas rouler ! (95%)   

Revenir en haut Aller en bas
 

lusty weedy wisdom ✖ j'en ai marre d'entendre mon flow s'faire saccagé, ramène un joint, tu sais pas rouler ! (95%)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Palestiniens en ont marre
» Marre d'écrire ?
» T'sai, si t'en a marre de moi, dis le.- DJAWAD
» Marre des fachos qui polluent internet.
» "J'EN AI MARRE DE CETTE PROF, ELLE A QUOI CONTRE MOI ??!" [PV: Kimberly]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANIMALS ::  :: Présentations-