AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1er Prime Time - tirage au sort : impressions du public

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarAnimals

Date d'inscription : 24/05/2012
Messages : 205



Who am i ?
Groupe: Gouvernment
Relationship:

MessageSujet: 1er Prime Time - tirage au sort : impressions du public   Dim 2 Sep - 13:31

animals
1er prime time - tirage au sort



IMPRESSIONS DU PUBLIC
Si vous êtes spectateur de l'émission, c'est ici que vous pourrez poster l'impression de votre personnage vis à vis du tirage au sort et du 1er Prime Time des Animals. Ce sujet est ouvert à tout personnage des groupes CITIZENS, COPS, GOVERNMENT inscrit en tant que spectateur à l'émission.


© ANIMALS
idée originale by la team poulpe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animals.forumactif.fr
avatarCitizens

Date d'inscription : 29/08/2012
Messages : 76



Who am i ?
Groupe: Citizens
Relationship:

MessageSujet: Re: 1er Prime Time - tirage au sort : impressions du public   Dim 2 Sep - 13:57

Encore une grande idée du gouvernement, j'ai hâte de voir la suite! Tout cela me semble très attrayant et excitant! Et cette présentatrice... Elle me semble tout à fait apte, même si je sens qu'elle va m'énerver, à force... Avec son air satisfait et cette manie qu'ont tous les présentateurs de "faire durer le suspense"... On les connais même pas, ces prisonniers, on s'en fout du suspense! Plus tard, quand on connait leurs noms et leurs visages, qu'on a un p'tit préféré, là, il faut du suspense, mais ici... Enfin, le suspense est peut-être pour les familles des détenus, mais alors là, c'est cruel... Ils auraient du donner le rôle à quelqu'un du gouvernement, et pas à cette pseudo présentatrice qui se croit belle et intéressante... Bref, je regarderai la suite, mais j'aime pas cette femme... J'espère que ça sera intéressant, comme concept, ils ont pas vraiment été clair, là-dessus, maintenant que j'y pense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarCops

Date d'inscription : 25/05/2012
Messages : 542



Who am i ?
Groupe: Cops
Relationship:

MessageSujet: Re: 1er Prime Time - tirage au sort : impressions du public   Lun 3 Sep - 14:30

Les Animals. J'éteins l'écran de télévision et vide mon verre. Quelle connerie, tant qu'à exécuter des prisonniers, pourquoi ne pas juste leur tirer dessus ? Qu'est ce qu'ils ne vont pas inventer, sérieusement. Bullshit. Les couleurs atrocement criardes du plateau scintillent encore dans ma tête, comme si j'avais fixé un peu trop longtemps le soleil.
Des sous, encore des sous jetés par la fenêtre. Ca me déprime.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -




SCARLEO RPZ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarCitizens

Date d'inscription : 29/05/2012
Messages : 167



Who am i ?
Groupe: Citizens
Relationship:

MessageSujet: Re: 1er Prime Time - tirage au sort : impressions du public   Lun 3 Sep - 18:00

C'était impossible. Comment pouvait-on tomber aussi bas. Javais compris il y a longtemps que la nature humaine se dirigeait toujours vers la facilité au lieu de choisir ce qu'il désire réellement. Se creuser la tête pour trouver une solution qui a du sens, trop compliqué pour nos dirigeants. Ils préféraient trouver la solution facile et les envoyer à l’abattoir. C'était triste. Nous étions rendu bien bas. Mais que pouvais-je y faire. Je n'était qu'une serveuse dans un restaurant de la ville, pas une conseillère du gouverneur. J'aurais dû être un membre éminent du gouvernement pour pouvoir me permettre de penser à peut-être éventuellement changer les choses. Pas une maigre serveuse qui travaillait dans les beau quartiers pour se payer son appartement dans les mauvais quartiers.

Je ne comprenais pas dans quelle époque nous vivions. Comment une communauté qui avait été jadis si grande, si reconnue dans le monde pouvait devenir aussi basse. Nous étions devenus un peuple pitoyables. La seule chose que je pouvais faire était de ne pas regarder cet émission de télévision dégradante et triste a mourir. Je ne voulais pas regarder ces gens s'entretuer. Ma vie allait continuer et j'allais ignorer ce show. Je ne pouvais vivre en sachant que je regarde des gens mourir en direct. Nous étions réellement un peuple pitoyable.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Code by Holliday
Leah M. Howe
I want to live, I want to give. I've been a miner for a heart of gold. It's these expressions I never give that keep me searching for a heart of gold. I've been to Hollywood, I've been to Redwood. I crossed the ocean for a heart of gold. I've been in my mind, it's such a fine line that keeps me searching for a heart of gold.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarCops

Date d'inscription : 28/08/2012
Messages : 100



MessageSujet: Re: 1er Prime Time - tirage au sort : impressions du public   Mar 4 Sep - 8:55

"Eh ben putain c'est pas trop tôt" maugréé-t-il entre deux taff de la cigarette qu'il tient au bout des doigts. Le flic qui regarde l'émission d'un faux air révulsé se retourne vers Danny, adossé à l'encadrement de la porte de la salle de repos juste derrière. "Tu plaisantes j'espère ? c'est inhumain !" dit-il d'un ton outré. Danny ricane, écrase sa clope dans un cendrier plus loin avant de se faire taper sur les doigts par un militant anti tabac. Y'a vraiment que les humains pour penser qu'il est "inhumain" de s'entretuer. Au contraire, pense-t-il, c'est tout à fait le genre de truc que fait l'homme depuis la nuit des temps. Il est d'ailleurs bien placé pour le savoir, lui qui cumule déjà près de 12 ans chez les poulets.

Aujourd'hui, plus personne n'avait peur de la prison. Elles ne seraient pas si pleines en d'autres cas. Il n'y auraient pas tant de meurtres, de viols et de crimes sordides, si c'était le cas. La vérité, c'est qu'en cette époque bordélique, un mec ayant massacré une famille entière pendant leur sommeil ne risquait rien de plus qu'une piaule à vie tous frais payés. Alors il aurait adoré s'apitoyer sur le sort de ces "pauvres" prisonniers condamnés à une mort certaine, il aurait adoré tenir le même genre de discours démago et hypocrite que la plupart de ces gens, vraiment. Mais la vérité c'est que même en essayant très fort il n'y arrivait pas. La vérité, c'est que ces gens là choisissaient majoritairement d'en arriver là. On ignorait totalement les crimes de ces gens tirés au sort. Peut-être qu'ils avaient assassinés des dizaines de genre, violé une fillette ! Comment pouvait-on compatir avec des gens comme ceux-là plutôt qu'avec leurs victimes ? Alors oui, peut-être que 10% d'entre eux étaient incarcérés par erreur, mais les autres méritaient vraiment leur sort. Pour ceux là, ceux qui avaient choisis de faire intentionnellement du mal à leurs victimes, à leurs proches, il n'y avait pas de pitié à avoir.

Alors peut-être que les Animals étaient sordides, que la société faisait un bon en arrière niveau droits de l’homme, n'empêche que la prison allaient peut-être devenir à nouveau dissuasive. "N'empêche que la présentatrice je me la ferais bien !"

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
« Eh biscotte, tu es vraiment craquante. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarCitizens

Date d'inscription : 06/08/2012
Messages : 82



Who am i ?
Groupe: Citizens
Relationship:

MessageSujet: Re: 1er Prime Time - tirage au sort : impressions du public   Ven 7 Sep - 23:03

Avachie sur son canapé, les jambes croisées sur la table basse et l'ordinateur sur le ventre, elle attend patiemment le début de cette nouvelle émission. Le journal télévisé passe et le générique des Animals débute enfin. La journaliste enclenche son enregistreur et ferme son ordinateur avant de se lever pour récupérer son paquet de cigarette. Thaïs aurait aimé éteindre sa télévision pour faire partie de ceux qui boycotte le programme, mais son patron lui a demandé de critiquer le premier épisode de la saison. Elle râle, elle râle, mais elle a tout de même hâte de voir comment va se dérouler cette nouvelle télé-réalité. Avec le temps, les téléspectateurs ont développé un côté voyeuriste mal-sain à tendance sadique. Ils prennent plaisir à voir des gens souffrir, que ce soit physique ou psychologique. Thaïs fait également partie de ceux à qui il arrive de se rincer l'œil devant le malheur d'un autre. Elle sait que la télé impose une distance entre le peuple et les prisonniers qui vont devenir les célébrités d'un jeu pendant une période. Elle sait que les images lui feront autant d'effet qu'un conflit de guerre médiatisé ou la vision d'enfants affamés. Et se dire ça lui déchire d'avance le cœur.

Les couleurs criardes et trop gaies lui font comprendre que le programme sera tout public et que les plus jeunes seront exposés à la perversion humaine trop tôt. Eux aussi deviendront tout aussi insensibles que leurs aînés. Et intransigeants. La présentatrice attrape son enveloppe, l'ouvre, lit les noms et fait un peu durer le suspense avant de les révéler. Certains lui rappellent des affaires médiatisées, un autre sa jeunesse. Thaïs décide enfin d'allumer une cigarette. Elle tire nerveusement dessus en attendant la suite. La chaîne revient vers les journalistes qui présentent les informations. Ils gloussent. Promettent que c'est un événement à ne pas rater. Un vrai phénomène de société. Redford continue de penser que l'État aurait du trouver un autre moyen de réduire la délinquance, elle continue de penser que la situation économique et sociale de ce pays est à l'origine de ses maux et du pic de croissance de la criminalité. Il faudrait leur trouver un travail pour les occuper, occuper leur mental, les empêcher de développer une trop grande haine envers une société qui les rejette, envers leurs voisins. Sauf que les raisons qui poussent les gens a franchir la fameuse ligne à ne franchir n'ont pas toutes les mêmes origines. Et si Thaïs à tendance à prôner l'égalité des hommes entres eux et être contre la peine de mort... il serait possible qu'elle n'en pense pas autant le jour où elle trouvera face à un tueur mentalement atteint ou un agresseur sexuel.

Elle éteint sa télé et se lève pour rejoindre son balcon. Elle a besoin d'air frais et d'entendre la voix chaleureuse de sa maman. Alors elle compose son numéro.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Arme de distraction massive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarCitizens

Date d'inscription : 08/07/2012
Messages : 121



Who am i ?
Groupe: Citizens
Relationship:

MessageSujet: Re: 1er Prime Time - tirage au sort : impressions du public   Mar 18 Sep - 14:37

« Ça commence !
— Hé barman, monte le son ! »
Je pousse un soupir, mais m’exécute. Je dirige la télécommande vers le poste de télévision accroché au plafond au-dessus du bar et appuie sur le bouton du volume. La musique du générique d’ouverture domine les quelques conversations qui persistent dans la salle, même si la majorité de l’attention est maintenant dirigée vers l’écran. Moi-même, malgré tout le mépris que je porte à cette idée, je ne peux empêcher mon regard de s’y ancrer. Les couleurs chatoyantes, la musique entraînante… Ils savent y faire pour vendre leur business. Et voilà la présentatrice, ou comme je me plais à l’appeler : la jumelle maléfique d’Indiana. Après une présentation de circonstance, elle débute l’énoncé des noms des heureux participants. Je me détourne, le temps de prendre et d’exécuter quelques commandes. Une bière pression par-ci (« A. James Fletcher ! »), un cocktail par-là (« Connor Berry ! »), en passant par un gin on the rocks (« Meadow J. Fishnet ! ») et… un jus de goyave (« Travis J. Sinclair ! », ouais, pourquoi pas. Attends… (« V. Aaron Fishnet ! ») Elle a bien dit… ? (« Zaphkiel A. Karmaker ! ») Je suis pas sûr mais… (« Samantha Decklans ! ») Allez, affichez la liste, bordel ! (« Z. ‘Chucky’ Stainford ! »)
L’appel est terminé, et la liste complète des participants, avec noms et photos, s’affiche. Plus aucun doute possible, je n’ai pas rêvé. Je laisse tomber le verre que j’étais en train d’essuyer et attrape mon portable dans la poche de mon pantalon. J’appuie sur la touche d’appel rapide quand mon patron, furibard à la vue des débris de verre qui jonchent le sol, commence à me postillonner ses habituelles bienveillances à la tronche. Mais je l’ignore royalement, je n’ai pas la tête à ça. Et putain ! Répondeur !
« Noah ? Bordel, qu’est-ce que tu fous ? Écoute… Je sais pas comment te dire ça mais… Bordel, allume la télé. Animals… le prime… Travis en est. »

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

« The days are bright and filled with pain. Enclose me in your gentle rain. The time you ran was too insane, We'll meet again, we'll meet again. Oh tell me where your freedom lies, The streets are fields that never die. Deliver me from reasons why You'd rather cry, I'd rather fly. »
O Brother
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarCitizens

Date d'inscription : 24/09/2012
Messages : 59



Who am i ?
Groupe: Citizens
Relationship:

MessageSujet: Re: 1er Prime Time - tirage au sort : impressions du public   Ven 28 Sep - 15:44

Il a pris sa journée tout exprès pour pouvoir se vautrer dans son canapé et son angoisse en attendant le Prime Time de sa future émission préférée. Pas très utile, il aurait pu rester au taff et reluquer d'un œil les quelques secondes qui l'intéressent ; mais il n'avait pas envie d'exhiber son stress devant l'assemblée, ni de devoir se contrôler si jamais... Non, il voulait pouvoir pousser une beuglante, "si jamais", et sa présence au bar l'aurait empêché de fracasser des trucs en toute tranquillité.

Il y a peu de chances pourtant : c'est ce qu'il n'arrête pas de se dire, depuis des jours, depuis bientôt un mois en fait, depuis qu'ils ont lancé leur joyeux programme de vidange des prisons. Et il se le dit de plus en plus et de plus en plus fort, ces derniers temps. Depuis son lever ce matin, ça gueule dans sa tête en boucle, à lui mettre un mal de crâne de tous les diables : avec tout ce qui pullule dans les prisons de Detroit, combien de chances pour que ce soit elle ? Que dalle, voilà, que dalle. Mais plus le temps passe et plus la nervosité monte, et plus la nervosité monte plus il se le répète, et plus il se le répète plus ça lui fout d'angoisse, au fond. Impossible de penser à autre chose. En bouffant il y pense, en se traînant comme une loque dans son vieux pyjama, en allant chier, en s'abrutissant devant les pubs, partout son nom apparaît et reste à flotter en l'air comme un présage de mort.

Quand la musique de l'émission commence enfin à résonner c'est presque un soulagement, et il se penche en avant sur son canap', tout crispé de partout dans l'attente de l'annonce. Ils prennent leur temps pour la faire venir, en jouant le jeu de la grosse révélation, bref toujours la même chose depuis que ce genre de divertissement existe. Enfin, ce genre. Celui-là est unique, pour le meilleur et pour le pire.

Qui sont les heureux gagnants du tirage au sort ?
Il est tellement tendu dans l'attente qu'elle abrège son putain de suspens qu'il ne pense même pas à haïr la présentatrice. Et puis ce serait trop facile. Enfin ça vient.

Un nom, et ce n'est pas le sien.

Un deuxième, et toujours pas.

À mesure que d'autres passent, suspendus dans l'air un instant avant d'être fauchés par les dents blanches qui annoncent le suivant, tristes résumés d'existences humaines, son cœur ralentit. Et voilà, c'est bien ce qu'il se disait, elle n'en est pas, il a stressé pour rien.

Déjà il a commencé à se détendre, à se renfoncer dans son dossier, quand, aussi froid et net qu'un couperet, il tombe. Son nom. Rien ne s'arrête, ni le monde de tourner, ni Fred de respirer, ni la présentatrice de glousser le reste de ses mondanités. La vie continue, les infos reprennent, et lui reste là comme un con à se gratter le menton devant la téloche.

Contrairement à ce qu'on dit communément, les grandes révélations ça ne fauche pas d'un coup, ça ne vous fait pas tomber à la renverse en poussant des hululements de douleur. Non, ça vient, et puis ça part, et ça vous laisse planté là à digérer lentement, d'autant plus vicieusement que c'est lent, que ça prend son temps pour monter et vous engloutir tout le corps dans la gelée tiédasse du désespoir.

Pour Fred ça prend plusieurs longues minutes. À la fin il a une croûte sur le menton et il est en train de chialer doucement. C'est un peu la honte, il ne pleure jamais d'habitude, en tous cas ça fait longtemps qu'il ne se l'est plus permis. Dire qu'il avait prévu d'avoir la rage, de casser la baraque, d'exploser la télé peut-être. À croire que la rage c'est pour le reste du temps, c'est pour quand ça va bien ou à peu près. Mais là il est juste vide, et bien trop mou pour crier.

Bon sang Alyss, t'es trop conne, je le savais pourtant comment ça finirait, comment ça aurait pu finir autrement ? Toi complètement chtarb, le cerveau complètement asséché derrière tes barreaux ? Ou bien ç'aurait été la bave aux lèvres au fond d'une ruelle glauque. Mais non, il fallait que ça soit une belle fin, une bien tragique et bien clean.

Et merde.


Ça ne change rien finalement. Il n'en revient pas de se dire ça mais ça ne change rien. Ni à son destin à elle ni à ses convictions à lui. Il fallait que ça se passe comme ça. Comme si c'était déjà écrit, presque... Dans son putain de "Delirium" sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1er Prime Time - tirage au sort : impressions du public   

Revenir en haut Aller en bas
 

1er Prime Time - tirage au sort : impressions du public

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tirage au sort pour le 1st pick overall 2013 TSHL
» Tirage au sort - Goal Cup [NOW!]
» Tirage au Sort du Pool
» Le grand tirage au sort des votants
» II,1. la moisson du district quatre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANIMALS ::  :: Plateau TV :: Prime time :: 1er Prime Time-